«Motörhead, c'est fini», affirme le batteur du groupe

«Motörhead, c'est fini, c'est clair. Lemmy incarnait Motörhead»,... (PHOTO GEORGES GOBET, ARCHIVES AFP)

Agrandir

«Motörhead, c'est fini, c'est clair. Lemmy incarnait Motörhead», a estimé mardi le batteur du groupe, Mikkey Dee.

PHOTO GEORGES GOBET, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
STOCKHOLM

La mort du leader du groupe britannique de heavy metal Motörhead, Ian «Lemmy» Kilmister, signifie aussi celle du groupe, a affirmé mardi le batteur du groupe, le Suédois Mikkey Dee, au quotidien Expressen.

«Motörhead, c'est fini, c'est clair. Lemmy incarnait Motörhead», a estimé le musicien, qui avait rejoint le groupe en 1992.

«Nous ne ferons plus de tournées ou autre. Et il n'y aura plus de disques. Mais la marque survit, et Lemmy continue de vivre dans le coeur de chacun», a-t-il ajouté.

Mikkey Dee a salué le courage d'un homme qui aura chanté et joué de la basse atteint d'un cancer, qui n'avait été diagnostiqué que samedi, deux jours après son 70e anniversaire et l'avant-veille de sa mort.

«Il était terriblement émacié, il dépensait toute son énergie sur scène et après il était très, très fatigué. (...) C'est incroyable qu'il ait pu même jouer», a-t-il raconté.

Figure emblématique du rock et considéré comme un des pionniers du heavy metal, le chanteur britannique est décédé à son domicile, suscitant une multitude d'hommages à sa créativité et sa longévité exceptionnelles.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le leader de Motörhead succombe au cancer

    Musique

    Le leader de Motörhead succombe au cancer

    Figure emblématique de la trilogie «sexe, drogue et rock'n'roll», Ian «Lemmy» Kilmister, emporté lundi par un cancer fulgurant à 70 ans, a été un... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer