Mélomanie: l'Orchestre du CNA, Bendik Hofseth et Charles Richard-Hamelin

Beatrice Rana... (Photo Nicolas Bets, fournie par l'OSM)

Agrandir

Beatrice Rana

Photo Nicolas Bets, fournie par l'OSM

Au-delà des formes dérivées de la chanson, l'écoute passionnée de la musique implique aujourd'hui un très vaste corpus: musique classique, musique contemporaine, opéra, musiques électroacoustique ou électronique, jazz, et plus encore. La nouvelle rubrique Mélomanie fait un survol de l'actualité dans le domaine, deux fois par mois.

Romantique, contemporain: L'Orchestre du CNA à la Maison symphonique

Pour la première fois depuis la nomination de son nouveau directeur musical, Alexander Shelley, l'Orchestre du Centre national des arts est l'invité de l'OSM. Cet orchestre d'Ottawa vient d'ailleurs de lancer chez Analekta un excellent enregistrement de la Symphonie no 9 de Dvořák et d'une oeuvre contemporaine de la compositrice montréalaise Ana Sokolović (Golden slumbers kiss your eyes). À la Maison symphonique, cependant, Alexander Shelley et son orchestre exécuteront le Concerto pour piano no 1 en ré mineur, op. 15 de Brahms, avec la soliste italienne Beatrice Rana. Également au programme: Antinomie, op. 23, du compositeur québécois Jacques Hétu (1938-2010), ainsi que la Symphonie no 2 en do majeur, op. 61, de Schumann.

À la Maison symphonique le 5 avril à 20 h.

Jazz: Bendik Hofseth à l'Orchestre national de jazz

Saxophoniste, chanteur, compositeur et chef d'orchestre, remplaçant de feu Michael Brecker au sein du fameux groupe Steps Ahead, le Norvégien Bendik Hofseth est l'invité de l'Orchestre national de jazz de Montréal (ONJM)  pour inaugurer une nouvelle série sous la bannière Découverte internationale. Parmi les centres d'intérêt de Bendik Hofseth figure la jazzification de la forme chanson en langue norvégienne et de la musique classique. Pour ce concert unique donné à Montréal, l'ONJM ajoutera des vents à son alignement habituel, ainsi qu'une section de cordes. Le pianiste Luc Beaugrand fera aussi partie des musiciens invités.

À l'Astral, le 5 avril à 20 h.

Romantique, contemporain: Pentaèdre et Charles Richard-Hamelin

La première collaboration entre le quintette à vent Pentaèdre et le nouvellement célèbre pianiste québécois Charles Richard-Hamelin consiste en une transcription du Quintette op. 81 pour piano et cordes de Dvořák. Voilà évidemment l'accroche principale de ce programme qui s'amorcera avec la création d'Entrelacs, écrite pour Pentaèdre par le compositeur François-Hughes Leclair, inspiré par la nature et les paysages septentrionaux. Également au programme: Quintette en fa majeur, d'après la sonate pour deux pianos, de Mozart.

À la Salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal, le 6 avril à 19 h 30.

Anthony Marwood... (Photo fournie par les Violons du Roy) - image 2.0

Agrandir

Anthony Marwood

Photo fournie par les Violons du Roy

Classique, romantique: La grandeur viennoise selon les Violons du Roy

Ce programme « Ombre et lumière » est constitué de quatre chefs-d'oeuvre viennois, signés Mozart, Haydn et Bruckner. De Bruckner, que les Violons du Roy interpréteront pour la première fois, on aura droit à une version adaptée du Quintette en fa majeur, WAB 112 (Adagio). De Mozart, deux oeuvres sont prévues: l'Adagio et fugue en do mineur, K. 546, ainsi que la Sinfonia concertante pour violon et alto en mi bémol majeur, K. 364. Enfin, les Violons du Roy exécuteront la Symphonie no 44 en mi mineur, Hob. I: 44 «Funèbre», de Haydn. Anthony Marwood en sera le chef, Isaac Chalk, l'altiste invité.

À la salle Bourgie, le 6 avril à 19 h 30.

Classique, sacré, moderne: La «Grande messe» de Mozart et le Choeur de l'OSM

Cette oeuvre incontournable du répertoire sacré fut composée en 1782, illustration de l'amour que Mozart éprouvait pour sa femme Constance, qu'il allait épouser au cours de cette même année. Cette Messe no 17 en do mineur, K. 427, dite «La grande», sera exécutée par le Choeur de l'OSM sous la direction d'Andrew Megill, accompagné à l'orgue par Scott Dettra. Les solistes invités seront la soprano Florie Valiquette, la mezzo-soprano Christianne Bélanger, le ténor Jean-Michel Richer et le baryton Hugo Laporte. D'autres oeuvres vocales figurent à ce programme: Jesus erbarme dich de feu le compositeur québécois Claude Vivier, Messe pour double choeur a capella: «Kyrie» du Suisse Frank Martin, et «Sun», du compositeur canadien R. Murray Schafer.

À la Maison symphonique, le 8 avril à 14 h 30.

Romantique, moderne: Répertoire autrichien et espagnol pour soprano lyrique

La Fondation Arte Musica affirme que Sylvia Schwartz, Espagnole née à Londres, est «une des plus passionnantes sopranos lyriques de sa génération». Pour ce récital montréalais, la chanteuse sera accompagnée par le pianiste Olivier Godin, dans un programme constitué d'oeuvres romantiques et modernes, avec un bel accent mis sur la péninsule ibérique: Sieben frühe Lieder (Sept Lieder de jeunesse) de l'Autrichien Alban Berg (1885-1935), extraits de Italienisches Liederbuch de l'Autrichien Hugo Wolf (1860-1903), Seis Canciones castellanas (Six chansons castillanes) du Basque espagnol Jesús Guridi (1886-1961) et Tres Poemas (Trois poèmes) de l'Espagnol Joaquín Turina (1882-1949).

À la salle Bourgie, le 10 avril à 19 h 30.

Christian Tetzlaff... (Photo Giorgia Bertazzi, fournie par l’OSM) - image 3.0

Agrandir

Christian Tetzlaff

Photo Giorgia Bertazzi, fournie par l’OSM

Romantique, moderne: Nagano dirige Bruckner, Tetzlaff joue Berg

Admiratif de Richard Wagner, le compositeur Anton Bruckner lui avait rendu hommage dans l'adagio de sa longue Symphonie no 7 en mi majeur - 64 minutes, rien de moins. On pourra en contempler le lyrisme dans cette exécution de l'OSM sous la direction de Kent Nagano. Ce programme sera aussi l'occasion d'admirer la très haute virtuosité du violoniste Christian Tetzlaff, sans conteste dans l'élite mondiale des solistes classiques. Avec l'OSM, le musicien allemand interprétera Concerto pour violon, «À la mémoire d'un ange», une oeuvre hypersensible composée en 1935 par l'Autrichien Alban Berg à la suite du décès tragique d'une jeune amie.

À la Maison symphonique, les 11 et 14 avril à 20h.

Romantique, impressionniste: Le grand Maurizio Pollini en récital

Le célèbre pianiste Maurizio Pollini, 76 ans, s'arrête à Montréal, un demi-siècle de grande virtuosité et de renommée mondiale derrière la cravate! Sa dernière visite à l'OSM remonte à près de trois décennies, inutile d'ajouter que ce récital est l'un des grands incontournables de la saison. Au programme montréalais de Pollini: de Chopin, Prélude en do dièse mineur, Barcarolle en fa dièse majeur, op. 60, Sonate no 2 en si bémol mineur, op. 35; de Debussy, Préludes, Livre II.

À la Maison symphonique, le 15 avril à 14 h 30.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer