Yannick Nézet-Séguin dirigera le Metropolitan Opera plus tôt que prévu

Le chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin... (PHOTO Martin Chamberland, archives LA PRESSE)

Agrandir

Le chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin

PHOTO Martin Chamberland, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ronald Blum
Associated Press
NEW YORK

Yannick Nézet-Séguin deviendra directeur musical du Metropolitan Opera deux ans plus tôt que prévu, la saison prochaine.

La nomination du chef d'orchestre québécois avait été annoncée en juin 2016, deux mois après que la maladie de Parkinson eut forcé James Levine à quitter ce poste après 40 ans. Le Metropolitan Opera avait annoncé que Yannick Nézet-Séguin commencerait un contrat de cinq ans en 2020-2021, après trois saisons à titre de directeur musical désigné.

James Levine est devenu directeur musical honoraire, mais a été suspendu en décembre après de multiples allégations de harcèlement sexuel datant des années 1960 aux années 1980.

Le Met a précisé que Yannick Nézet-Séguin dirigera 17 concerts la saison prochaine, ayant accepté d'ajouter Pelléas et Mélisande de Debussy aux productions déjà prévues à son horaire, soit La Traviata de Verdi et Dialogues des carmélites de Poulenc. Il dirigera trois opéras en 2019-2020, puis au moins cinq chaque saison à compter de 2020-2021.

«Je crois qu'il réalise à quel point il est important pour le Met d'avoir un directeur musical pouvant aussi s'occuper de la prise de décisions que seul un directeur musical sous contrat peut entreprendre, en ce qui a trait aux postes permanents dans l'orchestre, a expliqué le directeur général de l'opéra, Peter Gelb. Il est évident que les derniers temps n'ont pas été les plus faciles pour la compagnie, avec les nouvelles au sujet du maestro Levine, alors il sera très réconfortant et rassurant, pour l'orchestre et les chanteurs, de savoir que son contrat commencera plus tôt qu'initialement prévu.»

Yannick Nézet-Séguin aura 43 ans le mois prochain et représente un changement de génération. Il n'était pas disponible pour une entrevue jeudi, selon le porte-parole du Met, Tim McKeough.

Peter Gelb a précisé que l'enquête du Met sur les allégations à l'endroit de James Levine tire à sa fin. Le chef d'orchestre qui aura 75 ans en juin n'est pas à l'horaire de la prochaine saison.

Bien que James Levine ait contribué à faire de l'orchestre du Met l'un des meilleurs au monde dans les années 1980 et 1990, ses capacités physiques ont commencé à diminuer en 2001, lorsqu'il a commencé à diriger assis sur une chaise. Ses fréquentes absences ont fait en sorte que les musiciens ont ressenti un manque de leadership, et plusieurs ont choisi de quitter l'orchestre. Une relation améliorée avec l'orchestre et d'autres syndicats pourrait avoir son importance lorsque s'amorceront les négociations collectives, cet été, alors que le Met demandera sans doute la permission d'inclure à l'horaire, pour la toute première fois, des concerts réguliers les dimanches.

«En tant que musiciens enthousiasmés par la vision de Yannick pour l'avenir, nous espérons que l'investissement inspiré du Met dans sa brillance sera reflété par un engagement envers les artistes et artisans musicaux qui sont le moteur du Met Opera», a déclaré par communiqué la présidente du comité de l'orchestre du Metropolitan Opera, la clarinettiste Jessica Phillips.

La prochaine saison ne comptera que quatre nouvelles productions, le plus petit nombre pour le Met depuis la saison 2005-2006. Peter Gelb a indiqué que la réduction avait été causée par les répétitions nécessaires pour la reprise de l'ambitieux Ring de Wagner, mis en scène par Robert Lepage, au printemps 2019.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer