Mélomanie: La Gran Partita, Quasar, Theatre of Early Music

Quasar... (Photo fournie par Quasar)

Agrandir

Quasar

Photo fournie par Quasar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'écoute passionnée de la musique implique aujourd'hui un très vaste corpus: musique classique, musique contemporaine, chant lyrique, musiques électroacoustique ou électronique, jazz et plus encore. La rubrique Mélomanie fait un survol de l'actualité dans le domaine, deux fois par mois.

Classique: Les vents de l'OSM soufflent sur la Gran Partita de Mozart

La Gran Partita de Mozart, soit sa Sérénade pour douze vents et contrebasse en si bémol majeur K. 361, a été louée pour son lyrisme, pour la diversité et l'agencement de ses couleurs. Elle se démarque aussi par le choix exclusif des instruments à vent, approche singulière pour une sérénade instrumentale à l'époque de sa composition. Spécialistes des bois et des cuivres, des musiciens de l'OSM en prévoient l'exécution: Nathan Hughes, Vincent Boilard, hautbois; Todd Cope, Alain Desgagné, André Moisan, Michael Dumouchel, clarinette ; Stéphane Lévesque, Mathieu Harel, Michael Sundell, basson; Claudia Strenkert, Denys Derome, John Zirbel, Catherine Turner, cor.

À la salle Bourgie, le 24 novembre, 18 h 30.

Contemporain: Quasar et invités: forêt de saxophones!

L'excellent quatuor de saxophones Quasar ouvre sa saison avec un concert constitué d'oeuvres pour grand ensemble de saxos - elles réunissent sur scène de quatre à douze souffleurs selon les pièces au programme. En phase avec la Série Hommage de la SMCQ consacrée à l'oeuvre du compositeur José Evangelista, Quasar exécutera Saxoctet (1985). Même configuration pour la pièce À huit (2001), composée par André Hamel pour instrumentistes spatialisés dans l'amphithéâtre. Issus de l'École de musique Schulich de l'Université McGill, 12 talentueux inconnus joueront Strophes, séquences et mouvements (2000) de François Morel. Du compositeur Georg Friedrich Haas, on aura droit à la première montréalaise de Saxophonquartett (2014)... jouée à quatre, comme le titre l'indique. Se joindront à Marie-Chantal Leclair (soprano), Mathieu Leclair (alto), André Leroux (ténor) et Jean-Marc Bouchard (baryton), membres de Quasar, Louis-Philippe Bonin, Tommy Davis, Mathieu Gaulin, Jean-François Guay, Geneviève d'Ortun, Ida Toninato, Glen Chamberlain, Shikara Fahie, Dustin Finer, Mitchell Fong, Chris Na, Alan Ridout. Forêt de saxophones à l'horizon!

Au Gesù, le 24 novembre, 19 h.

Daniel Taylor... (Photo tirée de la page Facebook de l’artiste) - image 2.0

Agrandir

Daniel Taylor

Photo tirée de la page Facebook de l’artiste

Baroque: Theatre of Early Music: les cantates de Bach

Au sein du Theatre of Early Music (choeur et orchestre), le contre-ténor et directeur artistique Daniel Taylor réunit sur scène la soprano Agnes Zsigovics, le ténor Charles Daniel, Peter Harvey et un ensemble d'instrumentistes (cor, violons, alto, hautbois, flûte traversière, etc.) afin de poursuivre l'exécution de l'Intégrale des cantates de Bach à la salle Bourgie. Au programme dominical, on a prévu trois cantates: Es is das Heil uns kommen her (Le salut nous est venu), BWV 9, s'inspire d'un choral de la Réforme luthérienne et scande que la foi en Jésus-Christ sauve les âmes, non pas les oeuvres; Ach wie flüchtig, ach wie nichtig, BWV 26, véhicule cette idée que tout n'est qu'illusion effacée par le temps, d'où l'inutilité de s'attacher aux biens matériels; conçue pour la fête de saint Jean-Baptiste, Ihr Menschen, rühmet Gotes Liebe (Que l'humanité célèbre l'amour de Dieu), BWV 167, se veut une ode au divin qui envoie sur Terre son fils Jésus-Christ, et celui qui en annonce la venue.

À la salle Bourgie, dimanche 26 novembre, 14 h.

Baroque: Antje Weithaas: Les Sonates et Partitas pour violon seul

Dans le contexte du Festival Bach, la grande virtuose allemande Antje Weithaas brillera de tous ses feux en exécutant ce qu'il est convenu de qualifier de chefs-d'oeuvre: six pièces au programme pour violon seul, composées par Jean-Sébastien Bach: Sonate n° 1 en sol mineur, BWV 1001; Partita n° 1 en si mineur, BWV 1002; Sonate n° 2 en la mineur, BWV 1003; Partita n° 2 en ré mineur, BWV 1004 (la fameuse Chaconne, composée par JSB en 1720, peu après la mort prématurée et soudaine de sa première femme, Maria Barbara); Sonate n° 3 en do majeur, BWV 1005; Partita n° 3 en mi majeur, BWV 1006. Soliste invitée par les plus grands orchestres d'Allemagne et du monde entier, Antje Weithaas est aussi violoniste au sein du renommé quatuor à cordes Arcanto.

À la salle Bourgie, le 2 décembre, 18 h 30.

Rachel Therrien... (PHOTO Martin Chamberland, archives LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Rachel Therrien

PHOTO Martin Chamberland, archives LA PRESSE

Jazz: Rachel Therrien Quintet

Le dynamisme de la trompettiste et bugliste Rachel Therrien a fini par payer: Grand Prix TD Jazz du Festival international de jazz de Montréal en 2015, prix Stingray Jazz Rising Star en 2016, une grande carrière de jazzwoman en 2017... Aujourd'hui, on la compte parmi les musiciennes les plus en vue du jazz montréalais, québécois ou canadien. En août dernier, elle a lancé son quatrième album, WYDT, acronyme de la question «why don't you try». En concert à l'Upstairs, elle pourra compter sur un ensemble d'excellent niveau: le jeune saxophoniste Benjamin Deschamps, le pianiste Charles Trudel, le bassiste Simon Pagé et le batteur Alain Bourgeois. Après avoir mené un projet jazzo-colombien de haute tenue, voilà que Rachel Therrien s'exprime au croisement de différentes époques et styles jazzistiques (post-bop, contemporain, post-fusion, etc.) et en suggère sa propre synthèse. À suivre de près!

À l'Upstairs, le 2 décembre à 20 h 30, 22 h 15 et 23 h 30.

Baroque: Ensemble Caprice et SMAM au Festival Bach

La clôture officielle du Festival Bach sera l'occasion de s'immerger dans l'esprit des Fêtes avec le fameux Oratorio de Noël de JSB, cantates I à VI, BWV 248. On sait que chacune de ces six cantates avait initialement été conçue pour six offices religieux distincts, soit trois jours de fête de Noël, le Nouvel An (fête de la circoncision du Christ), le premier dimanche de l'année et l'Épiphanie. L'ensemble Caprice (direction Matthias Maute) et le Studio de musique ancienne de Montréal (direction Andrew McAnerney) uniront leurs forces pour mener à bien l'exécution de ces cantates, de concert avec les solistes Anne-Marie Beaudette, soprano, Maude Brunet, mezzo-soprano, Philippe Gagné, ténor, Clayton Kennedy, baryton.

Église Saint-Jean Baptiste, le 3 décembre, 15 h.

Répertoire sépharade: L'Orchestre sépharade andalou de Montréal

Fondé par la compositrice, chef d'orchestre et directrice artistique Katia Makdissi-Warren, dont on connaît l'ensemble OktoEcho, l'Orchestre sépharade andalou de Montréal comprend 14 musiciens originaires du Canada et du Moyen-Orient et s'applique à maîtriser et à fusionner une diversité de genres et sous-genres orientaux, nord-africains ou ibériques traversés au fil des siècles par la culture sépharade. Dans le contexte du Festival sefarad de Montréal, cet orchestre mettra en lumière le talent et la grande ouverture des chanteurs Leila Gouchi et Benjamin Bouzaglo, respectivement de cultures musulmane et juive. Ensemble ou en solo, ils interpréteront des chants andalous puisés dans le répertoire sépharade et feront la démonstration que la musique peut éradiquer toutes les crispations religieuses.

À la salle Oscar Peterson de l'Université Concordia, le 3 décembre, 20 h.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer