Jacques Lacombe en allemand

À Bonn, le chef d'orchestre Jacques Lacombe dirigera... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

À Bonn, le chef d'orchestre Jacques Lacombe dirigera quatre productions par saison, pour un total de quelque 30 représentations.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras

Ainsi qu'on l'a annoncé la semaine dernière, Jacques Lacombe vient d'être nommé chef d'orchestre principal de l'Opéra de Bonn. En allemand, langue qu'il parle couramment, l'ex-organiste trifluvien de 52 ans devient le Chefdirigent du Oper der Stadt Bonn, ou Opéra de la ville de Bonn, Bonn étant, comme chacun sait, la ville natale de Beethoven.

Lacombe demeure chef de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières et renonce au poste équivalent qu'il occupait au New Jersey. À Bonn, il a accepté un contrat de deux ans à compter de la saison 2016-2017. Il précise qu'il y dirigera quatre productions par saison (deux nouvelles et deux de répertoire), pour un total de quelque 30 représentations. Trois chefs invités se verront confier le reste de la saison.

Lacombe fera ses débuts à Bonn le 29 mai prochain, dirigeant un opéra inconnu d'un compositeur qui l'est presque: Holofernes, d'Emil Nikolaus von Reznicek. Le titre se réfère au nom allemand d'Holopherne, ce général du roi babylonien Nabuchodonosor que l'héroïne juive Judith, pour sauver son peuple, séduisit et enivra avant de le décapiter. Le scénario évoque quelque Salomé et, justement, les rares commentateurs de cet opéra, oublié depuis sa création à Berlin en 1923, parlent d'un style vocal et orchestral proche de Richard Strauss.

Nous n'avons retracé aucun enregistrement de cet Holofernes. En fait, le nom de l'Autrichien Reznicek (1860-1945) évoque une seule pièce: la pétillante ouverture d'un opéra intitulé Donna Diana. Une autre rareté, bien sûr. En 1404 pages, le soi-disant Definitive Kobbé's Opera Book ne mentionne même pas le nom de Reznicek.

Nul doute que la marque allemande CPO, spécialisée dans le rare, enregistrera Holofernes, comme elle l'a fait dans deux cas: Ritter Blaubart, où Reznicek reprend le sujet de Barbe-Bleue, et Oberst Chabert, de Hermann Wolfgang von Waltershausen, d'après Balzac, un live de 2010 où le chef invité de l'Opéra de Berlin était déjà... Herr Jacques Lacombe.

Mais Lacombe n'oublie pas le répertoire français: il dirigera la Symphonie fantastique de Berlioz à Trois-Rivières le 19 septembre et à l'OSM les 10,13 et 14 février.

À l'Oratoire

Une nouvelle série de concerts dominicaux gratuits s'ouvre ce dimanche, 15h30, à l'Oratoire Saint-Joseph. L'organiste britannique David Baskeyfield, 1er prix au Concours de Montréal 2014, jouera alors Mozart, Bach, Isoir et Alain. Entrée libre, grand écran.

La nouvelle série comprendra 50 concerts, principalement des récitals donnés par 60 organistes de 10 pays. On y adjoindra occasionnellement des formations chorales. Autre initiative: une intégrale Bach, par 20 organistes en 20 programmes, du 26 juin au 20 novembre 2016.

Toujours dans le domaine de l'orgue: Vincent Boucher, titulaire à l'Oratoire, inaugure le nouveau Casavant de l'église Sainte-Marguerite-Bourgeoys de L'Île-des-Soeurs (286, rue Elgar) demain, 19h30. Au programme: Handel, Bach, Scarlalti, Widor. Prix d'entrée: 50$.

SMCQ et NEM le même soir

Nos deux principaux organismes de musique contemporaine, la SMCQ et le NEM, lancent leur nouvelle saison le même soir: le vendredi 25 septembre, à deux heures d'intervalle. La SMCQ reprendra sa formule «Hommage» en fêtant cette fois le compositeur John Rea. Lors d'un concert gratuit à 19h, salle Pierre-Mercure, Walter Boudreau dirigera l'Ensemble de la SMCQ dans des oeuvres de Rea, Denis Gougeon et Silvio Palmieri. À quelques rues de là, soit à 21h, à la Maison symphonique, Lorraine Vaillancourt et le NEM salueront l'initiative SMCQ-Rea en présentant des oeuvres non seulement de Rea, mais aussi de Boulez qui, lui, célèbre cette année son 90e anniversaire. Cette rare présence du NEM dans le paysage de la SMCQ nous a fait parler la semaine dernière de «concert conjoint», alors qu'il s'agit de deux concerts se déroulant presque en même temps.

En bref

Le Café d'art vocal (1223, rue Amherst) reçoit ce soir, 18h30, la soprano France Bellemare, 3e prix au Concours de Montréal 2015. André Lemay Roy l'interviewera.

L'OSM annonce l'annulation du Philip Glass Ensemble prévu pour les 29 et 30 avril.

Le 27e Carrefour mondial de l'accordéon recevra 75 solistes à Montmagny au cours d'un très long week-end débutant jeudi.

L'Ensemble vocal féminin Modulation, que dirige Lucie Roy, tient présentement des auditions. Info.: 450 933-3969.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer