Saison 2015-2016 de l'OSM: une saison de monuments musicaux

Kent Nagano... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Kent Nagano

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Rodgers

collaboration spéciale

La Presse

Parmi les moments forts de la programmation 2015-2016 de l'OSM, on retient la venue de la pianiste Maria João Pires, la visite de deux orchestres internationaux et la présence du compositeur Krzysztof Penderecki.

Début de saison

Après Roméo et Juliette en 2014 et La damnation de Faust en 2013, l'OSM poursuit dans la lignée des grandes oeuvres lyriques françaises en lancement de saison en présentant une version concert de Pelléas et Mélisande, de Debussy, avec une belle distribution. On y retrouvera notamment Hélène Guilmette en Mélisande, le ténor suisse Bernard Richter en Pelléas, Philippe Sly et Marie-Nicole Lemieux.

Maria João Pires

La grande pianiste portugaise n'est pas venue à l'OSM depuis très longtemps. Elle sera présente pour interpréter deux fois le Concerto pour piano no 3 de Beethoven, ainsi que pour un récital en compagnie d'un de ses élèves, le jeune Pavel Kolesnikov. «Nous sommes de vieux amis et je lui ai beaucoup parlé de Montréal, dit Kent Nagano. Elle participera également à notre prochain concert à Carnegie Hall.» D'autres grands pianistes sont également invités de la saison, dont Murray Perahia, Marc-André Hamelin et András Schiff.

Musique et cinéma

La saison comprend un volet mariant la musique aux images. Ainsi, le public pourra voir deux grands classiques du cinéma, soit Les temps modernes, de Charlie Chaplin, accompagné par l'orchestre, ainsi que Metropolis de Fritz Lang, accompagné par des improvisations à l'orgue par le Français Thierry Escaich.

Orchestres invités

La programmation fait une belle place aux orchestres et ensembles venus d'ailleurs. Montréal recevra notamment la visite de l'Orchestre symphonique de radiodiffusion bavaroise, dirigé par Mariss Jansons, et de l'Orchestre du Festival de Budapest, sous la direction d'Ivan Fischer.

Guerre et paix

En septembre, dans le concert Des ténèbres à la lumière, le célèbre compositeur polonais Krzysztof Penderecki dirigera une oeuvre pour choeur a capella qu'il a écrite pour souligner le centenaire du génocide arménien, en première nord-américaine, ainsi que sa Missa Brevis. Pour clôturer la saison, Kent Nagano dirigera le War Requiemde Benjamin Britten.

Festival Tchaïkovski

Le légendaire violoncelliste Mischa Maisky sera l'invité de l'OSM dans le cadre d'un mini-festival de trois concerts consacrés à la musique de Tchaïkovski, sous la direction du chef Oleg Caetani. Le pianiste russe Boris Berezovsky sera aussi de la partie.

L'Halloween de Nagano

Pour l'Halloween, le chef dirigera lui-même un programme d'oeuvres connues choisies pour l'occasion et présenté trois fois.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer