Opéra de Montréal: Denoncourt et Dupuis pour Les feluettes

Serge Denoncourt signera la mise en scène des... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Serge Denoncourt signera la mise en scène des Feluettes, opéra tiré de la pièce de Michel Marc Bouchard dans lequel jouera le baryton Étienne Dupuis.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le baryton Étienne Dupuis chantera le rôle du jeune Simon dans l'adaptation opératique des Feluettes de Michel Marc Bouchard à l'Opéra de Montréal en 2016, dans une mise en scène de Serge Denoncourt, sur la musique de Kevin March. Un autre chanteur québécois de renom, Gino Quilico, tiendra le rôle de Simon plus vieux. La Presse vous révèle les détails de la prochaine saison, qui comprendra également Madama Butterfly, Elektra et Otello.

En quatre ans, c'est le troisième rôle important qu'Étienne Dupuis se voit confier par l'Opéra de Montréal (ODM). Il a aussi été la tête d'affiche de Dead Man Walking en 2013 et le Figaro du Barbier de Séville en 2014.

«L'Opéra de Montréal me voit comme un homme de confiance, dit Étienne Dupuis. Le directeur, Michel Beaulac, a apprécié le fait que j'ai pu bien rendre ces deux personnages aux antipodes l'un de l'autre, un rôle très sombre et le second, comique. Ce qu'il a vu le rassure pour me confier une création.»

Mise en scène et musique

Serge Denoncourt a déjà fait deux fois la mise en scène de la pièce Les feluettes: en 2002 à l'Espace Go et dans sa version anglaise, Lilies, aux États-Unis. En ce qui concerne l'opéra, il compte quatre mises en scène à son actif: Les noces de Figaro, Cosi fan tutte, Don Giovanni et Tosca.

«Il faut que j'aie un coup de coeur pour un projet. J'ai une passion pour Les feluettes depuis que j'ai 20 ans. J'avais vu la création à l'époque. Quand j'ai su que Les feluettes seraient adaptées par l'Opéra de Montréal, j'espérais en faire la mise en scène.»

Le fait que la pièce de théâtre soit mise en musique - sur un livret écrit par Michel Marc Bouchard lui-même - pourrait changer énormément de choses dans le travail du metteur en scène.

«Ça prend cinq fois plus de temps pour dire quelque chose à l'opéra qu'au théâtre, dit-il. Il faut donc aller à l'essentiel. Et avec un médium chanté, il y a quelque chose d'encore plus stylisé qu'au théâtre. Mais je vais faire ce que je fais toujours: m'appuyer sur l'oeuvre, sur les mots, pour aller chercher le plus de vérité possible de la part des chanteurs afin de créer un événement qui touche les cordes sensibles du spectateur, pas seulement celles du mélomane.»

Des extraits musicaux de l'oeuvre en gestation sont déjà parvenus à l'Opéra de Montréal. «Ce que j'ai entendu est très intéressant parce que le compositeur passe d'un style à l'autre selon les personnages», dit Serge Denoncourt.

Kevin March, le compositeur choisi par l'OdM pour mettre cette oeuvre en musique, est australien. Pourquoi ne pas avoir choisi un compositeur québécois?

«Quand nous avons pressenti Michel Marc Bouchard, il nous a appris que ce compositeur l'avait déjà contacté pour lui dire à quel point il aimait Les feluettes et qu'il adorerait la transposer en musique, affirme Michel Beaulac. Nous lui avons demandé de composer quelques scènes et le résultat a été concluant. Pure coïncidence: quelques semaines plus tard, j'ai appris que Pacific Opera Victoria voulait aussi proposer à Michel Marc Bouchard d'adapter sa pièce, alors nous avons décidé de coproduire avec eux. L'opéra sera présenté à Victoria par la suite.»

Les autres productions

Outre Les feluettes, qui sera présenté à la salle Wilfrid-Pelletier du 21 au 28 mai 2016, trois autres productions de quatre représentations chacune sont au programme de la saison 2015-2016. En voici les grandes lignes.

Madama Butterfly, de Puccini: L'un des opéras favoris du public, présenté pour la dernière fois en 2008 à l'OdM, ouvrira la saison avec une nouvelle venue, Melody Moore, dans le rôle de Cio-Cio-San. Alexey Dolgov sera Pinkerton et Allyson McHardy, que l'on a entendue en Sister Helen Prejean dans Dead Man Walking, sera Suzuki. La mise en scène sera signée François Racine et le chef James Meena dirigera l'Orchestre Métropolitain.

Les 19, 22, 24 et 26 septembre 2015.

Elektra, de Richard Strauss: Yannick Nézet-Séguin dirigera l'Orchestre Métropolitain pour cette nouvelle production de l'Opéra de Montréal mise en scène par Alain Gauthier, avec Lise Lindstrom dans le rôle d'Elektra, Nicola Beller Carbone (déjà entendue à Montréal dans Salomé) dans le rôle de Chrysothémis, Agnes Zwierko en Clytemnestre et Alan Held en Oreste.

Les 21, 24, 26 et 28 novembre 2015.

Otello, de Verdi: Le grand drame verdien permettra le retour d'une soprano très appréciée à Montréal, la Japonaise Himori Omura, en Desdémone aux côtés de Kristian Benedikt, entendu au dernier Gala de l'OdM, dans le rôle d'Otello. Il s'agit d'une coproduction avec le Pacific Opera Victoria mise en scène par la Canadienne Glynis Leyshon. Keri-Lynn Wilson dirigera l'Orchestre symphonique de Montréal.

Les 30 janvier, 2, 4 et 6 février 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer