Festival Bach: Suzuki, Pinnock et tous les autres

Masaaki Suzuki... (Photo Marco Borggreve, fournie par Le Festival Bach)

Agrandir

Masaaki Suzuki

Photo Marco Borggreve, fournie par Le Festival Bach

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le retour du froid ramène ce que l'on peut désormais appeler une tradition: le Festival Bach de Montréal, qui en est à sa huitième année. Plus de 20 concerts sont au programme avec des musiciens d'ici et de prestigieux invités internationaux. Voici un aperçu de l'événement qui se déroule du 22 novembre au 7 décembre dans plusieurs églises et salles de concert de la métropole.

Le chef d'orchestre Boris Brott ... (Photo André Pichette, archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le chef d'orchestre Boris Brott 

Photo André Pichette, archives La Presse

Tête d'affiche: Masaaki Suzuki

L'invité le plus attendu du Festival Bach est sans contredit le chef japonais Masaaki Suzuki (sur la photo), qui a récemment achevé l'enregistrement magistral d'une intégrale des cantates de Bach, soit 55 disques en 18 ans, avec le Bach Collegium Japan sous étiquette Bis. Il dirigera l'Orchestre symphonique de Montréal dans un programme consacré aux oeuvres de Bach et de Mendelssohn, avec le Choeur de l'OSM et son chef, Andrew Megill. Les 3 et 4 décembre, 20h, et le 7 à 14h30, Maison symphonique de Montréal.

Orchestre baroque de Fribourg

C'est l'Orchestre baroque de Fribourg (Freiburger Barockorchester) qui lance le festival demain. L'ensemble très respecté joue sur instruments d'époque sous la direction de son violon-solo, Petra Müllejans. Ces visiteurs venus d'Allemagne interpréteront deux sinfonias de Vivaldi et quatre concertos pour un, deux ou trois violons de Bach. Demain, 15h, Maison symphonique de Montréal.

Marathon de clavecin

Six concertos de Bach pour clavecin, et pas un de moins! C'est ce que propose l'Orchestre de chambre McGill, dirigé par Boris Brott (sur la photo), en compagnie des clavecinistes Hank Knox, Luc Beauséjour, Mark Edwards et Rona Nadler. On entendra des concertos pour deux, trois et quatre clavecins de Bach. Le 25 novembre, 19h30, Salle Bourgie.

Musique pour un prince

Arion Orchestre baroque propose un programme entièrement consacré à la musique de Carl Philipp Emanuel Bach. Sonates et duos sont au menu avec Claire Guimond à la flûte, Chantal Rémillard au violon baroque, Amanda Keesmaat et Hank Knox au clavecin. Le titre du concert fait référence au prince Frédéric de Prusse, au service duquel Carl Philipp Emanuel resta pendant près de 30 ans. Le 28 novembre, 20h, Salle Bourgie.

Daniel Taylor et le roi George

Le contreténor Daniel Taylor, connu des Montréalais, invite le public à s'imaginer dans l'abbaye de Westminster pour entendre les oeuvres de Parry, Handel, Tallis et Purcell qui furent jouées au couronnement du roi George II en 1727. Il dirigera la Schola Cantorum, choeur de l'Université de Toronto, et le Theatre of Early Music, qui joueront avec le concours du York University Chamber Choir, sous la direction de Lisette Canton. Le 2 décembre, 19h30, Cathédrale Christ Church.

Le Messie des Violons du Roy

Tradition du temps des Fêtes oblige, Montréal résonnera de plusieurs représentations du Messie de Handel au cours des prochaines semaines. Celui du Festival Bach a été confié aux Violons du Roy et à la Chapelle de Québec, sous la direction du renommé chef britannique Trevor Pinnock.

Le 5 décembre, 19h30, Maison symphonique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer