De Szymanowski à Rossini

Entre ces deux oeuvres russes, le premier Concerto... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Entre ces deux oeuvres russes, le premier Concerto pour violon du Polonais Karol Szymanowski sera joué par l'Allemand Christian Tetzlaff (notre photo), qui en a signé un enregistrement avec Boulez et le Philharmonique de Vienne, chez Deutsche Grammophon.

Photo: archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras

De retour d'Asie, l'Orchestre Symphonique de Montréal reprend ses concerts cette semaine, avec un chef invité. Ce soir et jeudi soir, 20h, à la Maison symphonique, dans les séries Grands Concerts, le Slovaque Juraj Valcuha, présentement titulaire de l'Orchestre de la Radio de Turin, dirige le poème symphonique Une nuit sur le mont Chauve de Moussorgsky (dans la réorchestration de Rimsky-Korsakov) et les Danses symphoniques de Rachmaninov.

Entre ces deux oeuvres russes, le premier Concerto pour violon du Polonais Karol Szymanowski sera joué par l'Allemand Christian Tetzlaff, qui en a signé un enregistrement avec Boulez et le Philharmonique de Vienne, chez Deutsche Grammophon. Constituée de plusieurs sections contrastantes mais enchaînées, l'oeuvre de quelque 26 minutes se ramène à une grande rêverie enveloppée d'orchestre chatoyant.

Les seules précédentes exécutions à l'OSM en remontent à 1990-1992, alors que Chantal Juillet joua les deux Concertos pour violon de Szymanowski, sous la direction de Dutoit, en concert ici et en tournée ainsi qu'au disque.

L'OSM annonce deux autres concerts pour ces prochains jours, également à la Maison symphonique. Jeudi, 10h30, la chef assistante Dina Gilbert dirige Guernica de Clermont Pépin et des extraits du Tricorne de Falla et accompagne Jennifer Swartz, harpe-solo de l'orchestre, dans le Concierto de Aranjuez de Rodrigo (habituellement entendu à la guitare).

Dimanche, 14h30, retour de Juraj Valcuha, reprise du couplage Moussorgsky-Rachmaninov et première montréalaise du Concerto pour orgue de Jacques Hétu, avec Jean-Willy Kunz en soliste.

Rossini samedi

L'Opéra de Montréal présente le populaire Il Barbiere di Siviglia de Rossini dès samedi, 19h30, salle Wilfrid-Pelletier, cette fois pour cinq représentations et non quatre. En Figaro, le baryton québécois Étienne Dupuis partage l'affiche avec la mezzo espagnole Carol Garcia (qui remplace Mireille Lebel), le ténor roumain Bogdan Mihai et la basse italienne Carlo Lepore.

Le chef autrichien Christoph Campestrini dirigera l'Orchestre Métropolitain et Oriol Tomas signe la mise en scène dans la scénographie de Robert Prévost datant de 1976 et déjà utilisée plusieurs fois.

À la salle Bourgie

Deux concerts cette semaine à la salle Bourgie. Demain, 19h30, l'Academy of Ancient Music, de Londres, dirigée par Richard Egarr, joue les quatre Suites pour orchestre de Bach. Vendredi, même heure, les Violons du Roy, dir. Mathieu Lussier, jouent Mendelssohn et Schubert et accompagnent le corniste Louis-Philippe Marsolais dans Haydn et Schumann.

Au Bon-Pasteur

Le pianiste Jean-Philippe Sylvestre annonce Bach, Schubert, Liszt, Balakirev et jazz pour jeudi, 20h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Même salle samedi, 18h, Musica Camerata joue des trios de compositeurs américains: Amy Beach, Lowell Liebermann et Arthur Foote.

Beethoven dimanche

Le pianiste torontois Stewart Goodyear a consacré à Beethoven son récital de dimanche, 15h30, Pollack Hall, présentation LMMC. Il jouera les Sonates op. 2 no 1, op. 31 no 3 et la colossale op. 106, dite Hammerklavier.

Le Forum du NEM

Le 12e Forum international des jeunes compositeurs, initiative du Nouvel Ensemble Moderne, se poursuit demain, jeudi, vendredi et samedi, à la Faculté de musique de l'UdM. Les pièces soumises par les huit compositeurs invités (de six pays) sont répétées chaque jour de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Chaque jour également, à 12 h 30: lunch et rencontre avec les compositeurs.

Et encore...

Le nouvel orchestre Pronto Musica, que dirige Alexis Hauser, joue Ravel, Mozart et Tchaïkovsky jeudi, 19 h 30, à l'église St. John the Evangelist... L'Opéra Bouffe du Québec donne Orphée aux Enfers d'Offenbach à compter de vendredi, 20 h, à la Maison des Arts de Laval... L'Orchestre symphonique de Trois-Rivières joue Carmen de Bizet en version concert, avec Christianne Bélanger dans le rôle-titre, dimanche, 14 h 30, salle Thompson.

Deux décès

L'organiste Marcelle Martin, membre d'une de nos familles musicales les plus en vue, est décédée hier à 97 ans. Prix d'Europe en 1941, elle avait été organiste à Saint-Joseph de Mont-Royal et professeur au Conservatoire et à l'UdM. Elle était la veuve du chef d'orchestre Fernand Graton.

On apprend aussi le décès, à 76 ans, du saxophoniste et pédagogue Pierre Bourque. Il avait étudié avec Marcel Mule et avait fondé en 1963 un quatuor de saxophones réputé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer