Bezuidenhout au pianoforte

Le Sud-Africain Kristian Bezuidenhout... (Photo: Marco Borggreve, site officiel de l'artiste)

Agrandir

Le Sud-Africain Kristian Bezuidenhout

Photo: Marco Borggreve, site officiel de l'artiste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras
La Presse

La deuxième semaine du Festival de Lanaudière est centrée sur le piano. Après Dejan Lazic hier soir, le Sud-Africain Kristian Bezuidenhout complète en deux soirs, à l'église et à 20h, son intégrale des Sonates de Mozart sur pianoforte entreprise l'an dernier, soit ce soir à Saint-Alphonse-Rodriguez et jeudi à Sainte-Mélanie.

Le week-end à l'Amphithéâtre affiche les Violons du Roy samedi, 19h30, et l'ensemble Orford Six Pianos dimanche, 14h. Dirigés par Mathieu Lussier (en remplacement de Bernard Labadie), les Violons joueront la 3e Suite pour orchestre de Bach et les Royal Fireworks de Handel et accompagneront la soprano allemande Sophia Brommer dans la Cantate no 51 de Bach et le motet Silete venti de Handel. Pour sa part, le sextuor d'Orford jouera Moussorgsky, Ravel et Khatchaturian.

Retour dans les églises lundi, 20h, à Saint-Alexis-de-Montcalm, pour l'Ensemble Magellan dans Kodaly, Brahms et Fauré.

À Orford

Le Centre d'arts Orford annonce vendredi, 20h, le Trio Gryphon dans Haydn, Schafer et l'Archiduc de Beethoven et samedi, 20h, Mathieu Dufour, flûte-solo du Chicago Symphony, dans Poulenc, Dutilleux, Messiaen, Borne, Widor et Reinecke, avec Mariane Patenaude au piano. À l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac samedi, 14h: concert annuel de la hautboïste Louise Pellerin avec Dom André Laberge à l'orgue, cette fois dans Handel.

À Lachine...

Le Festival de Lachine présente le nouveau trio Triple Forte (Jalbert au piano, Woods au violon, Dyachkov au violoncelle) dans le même Archiduc et le Dumky de Dvorak ce soir, 20h, à l'Entrepôt (2901, Saint-Joseph). Même salle jeudi, 19h30: le jeune pianiste Daniel Clarke Bouchard dans Chopin, Schumann, Haydn, Debussy, Mendelssohn, Mozart, Schubert et Rachmaninov. Fin de saison samedi, 20h, à l'église Annunziata (4360, Broadway) avec la Sinfonietta de l'Île, dir. Vincent Lapointe, dans Mozart, Tchaïkovsky et Mendelssohn. Entrée libre partout.

...et ailleurs

Demain, 20h, la Maison Trestler, de Vaudreuil-Dorion, réunit les jeunes Philippe Prud'homme au piano, Mathias Larivière au violon et Thomas Chartré au violoncelle autour de Haydn, Saint-Saëns, Chostakovitch et Brahms. Jeudi, 19h30, au Centre Pierre-Charbonneau: la soprano Marie-Josée Lord et le quatuor Quartango dans des airs d'opéra en «mode tango».

Dimanche à l'orgue

Suzanne Ozorak, organiste à la Cocathédrale de Longueuil, joue Guilmant, Lefébure-Wély, Cochereau et Smetana dimanche, 19h, à la basilique Notre-Dame. À l'Oratoire Saint-Joseph: relâche ce dimanche, reprise le 27 juillet, 15h30, avec l'organiste français Henri-Franck Beaupérin dans le célèbre Ad nos de Liszt et des improvisations.

Lacombe à Boston

Jacques Lacombe fera ses débuts au Boston Symphony le 27 juillet, au Festival de Tanglewood, dans un programme comprenant le 2e Concerto de Rachmaninov, avec la pianiste Gabriela Montero, et des airs d'opéras de Verdi avec six chanteurs.

Boucher en France

Jacques Boucher, organiste titulaire à Saint-Jean-Baptiste et nouveau président de la Fédération québécoise des Amis de l'orgue, effectue présentement, et jusqu'au 10 août, une tournée de 12 concerts avec sa femme, la violoniste Anne Robert, dans des cathédrales et églises de France, notamment à Strasbourg, Rennes et Nevers.

Le NYOC à Notre-Dame

Le National Youth Orchestra of Canada/Orchestre national des Jeunes du Canada, confié cette année à un chef français, Emmanuel Villaume, se produira à la basilique Notre-Dame le lundi 4 août, 19h30, dans le cadre d'une tournée qui a débuté le 23 juin et se terminera le 10 août. Le programme à entrée libre présenté à Montréal comprend la Symphonie no 1 de Mahler, Till Eulenspiegel de Strauss et une Passacaille de neuf minutes dont l'auteur est Neal Gripp, alto-solo de l'OSM et professeur au NYOC.

Déjà 2015-2016...

Serhiy Salov jouera les 24 Préludes pour piano de François Dompierre au Domaine Forget à l'été 2015... À Lanaudière, on parle, également pour 2015, d'un retour du Pittsburgh Symphony... Et à l'Opéra de Montréal, pour la saison 2015-2016, d'Elektra de Richard Strauss, non vu ici depuis l'Expo 67. La présentation de 2001 à l'OSM était en concert.

Le grand Lorin Maazel est mort

Avec Lorin Maazel, mort dimanche à 84 ans, disparaît l'une des figures majeures du monde musical. Né en France de parents judéo-américains et chef d'orchestre dès son enfance, il dirigea les plus grandes formations symphoniques de la planète, comme titulaire ou comme chef invité. Montréal le reçut plusieurs fois avec le National de France et le Cleveland. Il fut aussi très actif à la scène lyrique et même comme compositeur, créant au Covent Garden en 2005 un opéra inspiré du roman futuriste 1984 de George Orwell, mis en scène par Robert Lepage. En 2008, il réussit un coup d'éclat en emmenant le Philharmonique de New York en territoire «interdit», la Corée du Nord. Il laisse une discographie énorme. Reconnu - et redouté - pour sa baguette et son oreille infaillibles, il dirigeait de mémoire et faisait même ses répétitions sans partition, lançant aux musiciens des indications comme «trois mesures avant la lettre G!» Cette exactitude s'accompagnait cependant d'une certaine froideur. Maazel était un être distant, voire déplaisant, et, à son image, ses interprétations manquaient souvent de chaleur. Mais il était génial!




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer