Lanaudière ce soir

Le 37e Festival de Lanaudière commence ce soir... (Photo: Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

Le 37e Festival de Lanaudière commence ce soir à l'église de L'Assomption avec Alain Lefèvre.

Photo: Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras
La Presse

Exceptionnellement, et sans qu'on précise pourquoi, le 37e Festival de Lanaudière s'ouvre, non pas un week-end à l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay, mais un soir de semaine dans une église de la région - plus précisément ce soir même, 20h, à L'Assomption, avec Alain Lefèvre, l'«ambassadeur artistique» du Festival.

Chose certaine, le programme est très chargé: Prélude et Fugue en la mineur BWV 543, pour orgue, de Bach, transcrit par Liszt, Sonate en fa majeur Hob. XVI: 23 de Haydn, deuxième Sonate de Rachmaninov (révision de 1931), intégrale des 24 Préludes de Chopin, que le pianiste aborde pour la première fois, et La Valse de Ravel transcrite de l'orchestre au piano par l'auteur.

Le pianiste le plus populaire du Québec présentait ce même programme au Festival de Ravinia le 20 juin et l'enregistrait la semaine dernière pour Analekta. L'album de deux compacts ne contiendra pas le Bach-Liszt, déjà enregistré par M. Lefèvre. Celui-ci retournera aux États-Unis le 16 août, reprenant au Festival de Saratoga, avec le Philadelphia Orchestra dirigé par Cristian Macelaru, le Concerto en fa de Gershwin qu'il vient tout juste de jouer ici au Festival de jazz.

Suivront: trois événements à l'Amphithéâtre, inauguré il y a 25 ans cette année. Jeudi, 19h30: spectacle du Cirque Éloize sur des musiques de Tchaïkovsky, Stravinsky, Saint-Saëns et autres, avec l'Orchestre Métropolitain et le chef invité Julian Kuerti, qui accompagneront en première partie le pianiste Stewart Goodyear dans le deuxième Concerto de Bartok.

Samedi, 19h30: programme Richard Strauss de l'Orchestre du Festival, dir. Jean-Marie Zeitouni, groupant les poèmes symphoniques Don Quixote, avec Stéphane Tétreault au violoncelle, et Don Juan, ainsi qu'une des suites de l'opéra Der Rosenkavalier.

Dimanche, 14h: la Musique du Royal 22e Régiment et Natalie Choquette en chanson et en opéra.

Lundi, 20h, à l'église de Saint-Paul-de-Joliette: le pianiste croate Dejan Lazic, bien connu du public du LMMC, dans C.P.E. Bach, Scarlatti, Bartok et Britten.

Hamelin à Orford

Le pianiste Marc-André Hamelin se produit deux fois ce week-end au Centre d'arts Orford, salle Gilles-Lefebvre: en récital vendredi, 20h, dans les Sonates D. 664 et 960 de Schubert et des pages de Liszt et de John Field, et en musique de chambre samedi, 20h, dans le Quintette op. 44 de Schumann avec le Nouveau Quatuor Orford, qui ajoutera le K. 421 de Mozart et un Tim Brady en création.

À Lachine

En concerts gratuits à 20h, à l'Entrepôt (2901, boul. Saint-Joseph), le Festival de Lachine présente le violoniste Kerson Leong et le pianiste Philip Chiu ce soir, l'ensemble vocal VivaVoce demain, les pianistes-duettistes Myriam Farid et Olivier Godin vendredi et le Quatuor de guitares Fandango samedi. Programmes non communiqués.

À Trestler demain

Le Quatuor Alcan joue l'op. 18 no 3 de Beethoven, le no 1 de Smetana et Jeux de cordes de Gougeon demain, 20h, à la Maison Trestler, de Vaudreuil-Dorion.

À Pierre-Charbonneau

Jeudi, 19h30, au Centre Pierre-Charbonneau: les chanteurs Alexandre Sylvestre et Suzie LeBlanc dans des airs et duos de Mozart avec l'ensemble d'instruments anciens Les Lys Naissants, dir. Jean-Loup Gagnon.

Dimanche à l'orgue

Dans le cadre de la série «romantique» (entrée libre, grand écran) de l'Oratoire Saint-Joseph dimanche, 15h30, l'organiste allemand Kurt-Ludwig Forg joue les obscurs Justinus Heinrich Knecht, Ernst Köhler et Hans Uwe Hielscher. À 19h, à la basilique Notre-Dame, Nicolas-Alexandre Marcotte joue Bach, Sweelinck, Franck et Radulescu.

Concours de musique

Les grands prix du Concours de musique du Canada, dont la finale s'est déroulée à Québec, ont été remportés par Kelly Waller, Mariya Orlenko et Leonid Nediak, pianistes, et Mari Coetzee, violoncelliste.

Décès de Julius Rudel

Julius Rudel, réputé chef d'orchestre américain d'origine autrichienne, est décédé à 93 ans. Il avait été directeur général et chef attitré du New York City Opera de 1957 à 1979, avait également dirigé au Met et signé de nombreux enregistrements. À Montréal, il avait dirigé deux fois à l'Opera Guild: La Traviata en 1962 et Don Giovanni en 1964. L'OSM l'avait aussi invité pour des programmes viennois, notamment en 1994 et 1996.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer