Quatre lauréats parmi 264 finalistes

Claude Gingras
La Presse

Le 51e Concours de musique du Canada se terminait par deux semaines d'épreuve finale réunissant à la salle Claude-Champagne 264 concurrents du pays tout entier. Dans cette même salle, devant 600 personnes, les quatre principaux lauréats se sont produits lundi soir, avec l'Orchestre de la Francophonie canadienne dirigé par Jean-François Rivest.

La limite d'âge pour les instrumentistes était de 25 ans. Ben Duinker, marimbiste de Montréal, a précisément cet âge. Fait significatif, les trois autres sont très loin de ce maximum. Les pianistes Scott MacIsaac, de Calgary, et Philippe Prud'homme, de Montréal, ont respectivement 16 et 17 ans, et le tout petit Kerson Leong, violoniste d'Ottawa, a 11 ans. La limite d'âge pour les chanteurs était de 30 ans, mais aucun lauréat n'a été retenu pour le concert final.

Le plus étonnant des quatre lauréats entendus est indiscutablement Kerson Leong, en raison de son très jeune âge et de sa délicate constitution. Ce n'est pas un adolescent qu'on observe: c'est un enfant. On ferme les yeux et on croit entendre un violoniste d'expérience. Le petit a retenu deux mouvements du Concerto op. 22 de Wieniawski. Il joue juste, articule clairement, produit sur son violon une sonorité pleine et s'abandonne même à un envoûtant lyrisme.

Compte tenu des exigences techniques du piano, qui diffèrent entièrement de celles du violon, Scott MacIsaac est tout aussi prodigieux, car la force musculaire qu'il a déployée dans le premier Concerto de Rachmaninov (version intégrale cette fois) est, à 16 ans, celle d'un virtuose aguerri. Le jeune homme ne se limite pas à la puissance sonore: son jeu possède la vélocité, la clarté, le souffle et la musicalité que requiert cette musique.

Effleurant de ses deux paires de baguettes le vaste clavier de son marimba, Ben Duinker a rendu le Concerto du percussionniste français Emmanuel Séjourné avec, tout à la fois, précision, subtilité et sens de la couleur.

Premier lauréat entendu, Philippe Prud'homme a joué deux mouvements du Concerto K. 488 de Mozart en bon pianiste et en bon musicien, écoutant sans cesse l'orchestre comme s'il faisait de la musique de chambre. Manifestement nerveux, il a eu un léger dérapage à la fin.

Ancien lauréat du Concours, le violoniste Alexandre Da Costa a fort honorablement joué trois extraits de la musique du film Schindler's List, de John Adams, et le fameux Csardas de Monti. Rivest et le jeune orchestre de 66 musiciens ont accompagné avec soin tout le concert, qu'ils avaient ouvert avec des Hébrides de Mendelssohn à la sonorité riche et aérée.

_______________________________________________________________________________________________

51e CONCOURS DE MUSIQUE DU CANADA. Concert des principaux lauréats. Lundi soir, salle Claude-Champagne de l'Université de Montréal.

 




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer