Le témoignage musical de Daniel Lavoie

Daniel Lavoie propose de nouvelles chansons et rend... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Daniel Lavoie propose de nouvelles chansons et rend hommage à des chanteurs qui l'ont inspiré sur son album Mes longs voyages.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dix ans après son dernier album de chansons originales, Daniel Lavoie est de retour avec Mes longs voyages, un 23e opus qui a bien failli ne jamais voir le jour à cause de graves problèmes de santé qu'a connus le chanteur de 67 ans. Retour sur cet album-témoignage d'une carrière qui s'étend sur près d'un demi-siècle.

Daniel Lavoie revient de loin. Frappé par une infection pulmonaire à Québec, le chanteur a dû subir une lourde opération. «Je suis passé proche d'y passer. C'est derrière moi, j'espère. Ce que j'ai eu ne fait pas de métastases, alors je suis un homme chanceux!» dit-il, un peu gêné, en refermant le haut de sa chemise, dissimulant ainsi une cicatrice au milieu de sa poitrine.

«C'est existentiellement enrichissant et intéressant, même si l'incertitude de la maladie n'est pas facile à vivre. J'essaie de trouver le bon côté de tout ça», précise le chanteur, qui a tenu à souligner le travail du personnel soignant qui a croisé sa route dans le livret de son album.

Daniel Lavoie est un éternel perfectionniste. Quand il décide de se lancer dans la création d'un nouvel album, c'est avec l'idée qu'il soit meilleur que le précédent. «Je n'étais pas content du dernier disque original que j'avais fait [Docteur Tendresse, sorti en 2007]. Il y avait des non-concordances qui me dérangeaient. Mais la perfection n'est pas de ce monde!», souligne Daniel Lavoie.

Ne serait-il pas un peu dur envers lui-même? «Oui, beaucoup! C'est ce qui m'a fait continuer toute ma vie», lance-t-il.

Un opus très personnel

Alors que le chanteur était en train de travailler à la version symphonique de Notre-Dame de Paris, le chef d'orchestre Guy St-Onge lui a offert de réaliser Mes longs voyages.

«Guy St-Onge habitait Saint-Lambert et je pensais qu'on ferait tout l'album près de chez moi. Mais il a déménagé à L'Isle-aux-Coudres. On a donc enregistré l'album là-bas. Ce n'est pas une mauvaise chose, mais je n'ai pas pu faire le suivi que j'aurais voulu. Mais le laisser aller a des bons côtés...»

Mes longs voyages, de Daniel Lavoie... (IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON DE DISQUES) - image 2.0

Agrandir

Mes longs voyages, de Daniel Lavoie

IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON DE DISQUES

Daniel Lavoie a également fait appel à son fils, Joseph Dubuc-Lavoie, qui a été son directeur de tournée l'an dernier. «Il fait de la musique électroacoustique. Quand est venu le temps de faire mon album, je lui ai demandé de résumer la première moitié du XXe siècle musicalement. J'ai trouvé ça émouvant et je lui ai demandé d'en faire aussi la fin pour amorcer et clore mon album!», explique le chanteur.

Avec des paroles évoquant son village natal, les plaines du Manitoba ou encore son grand-père, Daniel Lavoie propose un opus très personnel dans lequel il se permet même d'écrire à sa mère (sur la chanson Ma mère chantait les feuilles), pour la première fois de sa carrière.

«Ma mère me fascine. Elle a 93 ans et ne se souvient de rien, sauf des paroles de chansons et des mélodies. Un jour, je l'ai surprise à interpréter un de mes titres, Jours de plaine. J'ai eu envie de lui faire une chanson pour cette raison. Je l'aime et je la trouve belle.»

Outre ses nouvelles créations, Daniel Lavoie interprète sur son disque quatre chansons d'artistes qui l'ont inspiré au cours de sa carrière.

«J'avais envie de faire un bilan et je trouve que les autres en font partie. Des gens qui m'ont touché et bouleversé comme Félix, Bashung ou Ferré. C'est aussi un grand bonheur d'interpréter une chanson dont je n'ai à assumer ni le texte ni la musique», s'amuse Daniel Lavoie, qui reprendra en novembre son personnage de Frollo dans Notre-Dame de Paris sur les scènes françaises.

«J'ai accepté parce que je vois Frollo de manière très différente aujourd'hui. À l'époque, c'était le gars qui faisait sa crise de la quarantaine, comme moi. Là, il approche de la vieillesse; il est plus fragile, acariâtre et frustré! J'avais envie de voir ce que ça allait donner», dit-il.

Son dernier album?

Au printemps prochain, Daniel Lavoie montera un nouveau spectacle au Québec dans lequel il sera accompagné par un ensemble de cuivres pour présenter ses nouvelles chansons et, bien sûr, ses plus grands succès.

«C'est probablement mon dernier album. Je dis ça chaque fois, mais, sur le coup, je le pense vraiment», lance-t-il en riant. «Je commence à être vieux. Un jour, ça devra bien être mon dernier», conclut-il.

Daniel Lavoie sera au Théâtre Maisonneuve le 2 mars prochain dans le cadre de Montréal en lumière.

____________________________________________________________________________

CHANSON. Mes longs voyages. Daniel Lavoie. Spectra Musique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer