Paul McCartney s'est senti «déprimé» après la séparation des Beatles

Paul McCartney... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Paul McCartney

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

«Déprimé» après la séparation des Beatles en 1970, Paul McCartney s'était mis à boire, perclus de doutes quant à la poursuite de sa carrière dans la musique, confie le légendaire chanteur et bassiste britannique dans un entretien à la BBC.

«J'étais déprimé», déclare Paul McCartney, 73 ans, dans l'émission Mastertapes, enregistrée au studio Maida Vale de la BBC et dont des extraits ont été diffusés mardi, avant sa retransmission intégrale, samedi.

«Je me séparais d'amis de toujours sans savoir si j'allais continuer dans la musique. Je me suis mis à boire», ajoute-t-il devant un public d'une centaine de personnes notamment composé de Noel Gallagher et Brad Pitt.

«C'était génial, au départ, poursuit Paul McCartney. Puis un jour, ça ne m'a plus amusé. Ça ne marchait pas. Je voulais revenir à la case départ, et j'ai fini par former Wings», avec sa femme, la photographe Linda Eastman.

Les raisons qui ont poussé le groupe de Liverpool à se séparer en avril 1970 ont longtemps été un sujet de polémique entre fans et historiens, certains affirmant que la présence constante de Yoko Ono, l'épouse de John Lennon, au studio d'enregistrement avait accru les tensions entre les quatre musiciens.

Revenant sur sa brouille avec Lennon, Paul McCartney confie également avoir été «heureux» d'avoir pu renouer avec lui avant sa mort en 1980.

«Quand je pense à toutes les choses que je ne lui ai jamais dites», regrette le chanteur après avoir joué quelques mesures de Here Today, un titre composé en 1982 en hommage à Lennon.

«Je suis plutôt réservé et je ne suis pas du genre à me livrer facilement. Pourquoi les gens devraient-ils connaître mes pensées les plus intimes? Mais dans une chanson, vous pouvez le faire. Et dans Here Today, je dis à John «Je t'aime»».

Parfois compliqués, tendus, les rapports entre les deux musiciens n'en étaient pas moins stimulants sur le plan artistique, explique Paul McCartney: «Quand John venait avec une super chanson, je me disais «OK, essayons de faire encore mieux»».

Paul McCartney avait rencontré Lennon à 15 ans et formé avec lui les Quarrymen, qui deviendront ensuite, avec l'arrivée de George Harrison et Ringo Starr, les Beatles, le groupe le plus influent de l'histoire de la musique pop.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer