Muzion se souvient du Voyou

La formation Muzion donnera un rare spectacle ce... (PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

La formation Muzion donnera un rare spectacle ce soir en hommage à un membre important de la Dynastie des Morniers, disparu en octobre dernier.

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au début de la décennie précédente, Muzion avait sorti un deuxième album avant de disparaître dans la nature. Que justifie alors cette apparition sur scène, un jeudi de décembre 2014? Une disparition. Celle du Voyou, membre de la Dynastie des Morniers, un clan d'artistes hip-hop de Montréal dont plusieurs ont des origines haïtiennes.

«C'est la famille élargie de Muzion. C'est la relève qui nous entoure. Le Voyou était de notre clique, un de nos boys. En octobre dernier, il est mort d'un arrêt cardiaque provoqué par une violente crise d'asthme. Les médecins étaient très étonnés, car il est rare que l'on succombe si jeune à une crise d'asthme. Malchance...», raconte Jenny Salgado, alias J.Kyll, que d'aucuns considèrent comme la première femme MC à s'être imposée dans l'histoire du hip-hop québécois.

Avec Dramatik et Imposs, ses collègues de Muzion, elle a pris l'initiative de cette soirée hommage au Voyou, qui était aussi MC et bien en vue sur la scène rap d'ici.

«Il était l'un des éléments les plus importants, un des plus lourds de la Dynastie des Morniers, renchérit-elle. Il était un gars de la rue, un militant du droit à l'égalité pour tous. Il avait pris la tête de notre section street, il avait à coeur la défense de tous ceux qui sont montrés du doigt par les bien-pensants parce qu'ils essaient de s'en sortir par tous les moyens nécessaires. "Si on s'adresse à eux, on s'adresse à moi! Je prends la charge sur mes épaules, je suis aussi Voyou", m'avait-il déclaré à l'époque.»

Tous les profits du spectacle seront remis à sa famille, d'autant qu'il avait une fille de 5 ans. 

«C'est notre manière de faire le deuil en célébrant ce qu'il fut. Ainsi, ce spectacle tournera autour de la vie du Voyou. Nous allons raconter une histoire, puiser dans la matière connue de notre répertoire, en plus de présenter des pièces inédites du groupe et des créations individuelles. Nouvel album ensuite? On ne peut répondre catégoriquement par oui ou par non. Ce n'est pas impossible...»

Une famille

En fait, J.Kyll n'en sait rien. Le dernier vrai show de Muzion remonte à près d'une décennie, si l'on exclut de courtes interventions lors de soirées spéciales, notamment dans la foulée du séisme à Port-au-Prince.

«En 2003, l'industrie de la musique était en crise, ce qui n'a pas aidé à garder le groupe actif. Mais il existe toujours. Muzion est un mouvement, une famille, au-delà de la musique. Nous partageons la même mentalité, nous nous retrouvons souvent ensemble en studio, composons ensemble, tripons ensemble. Les oeuvres qui émergent ne sont que la pointe de l'iceberg. Ça ne s'est donc jamais arrêté. Chacun d'entre nous est allé ailleurs, mais l'enracinement de Muzion reste profond, nos liens plus solides qu'auparavant.»

Les MC de Muzion n'ont certes pas chômé depuis 2003. Dramatik a sorti l'album La boîte noire en 2009, et le fort louable Radiothérapie cette année. Imposs, lui, a lancé Mon poing de vue en 2007 et Peacetolet en 2012. Quant à elle, J.Kyll a tenté un mélange de rock, de rap et d'indie pop avec l'album Et tu te suivras, paru en 2010. Aujourd'hui?

«Je suis dans la suite de... moi-même! Je suis actuellement en studio pour créer mon prochain album solo. Je reste avec la même équipe: les frères Courcy à la réalisation, les frères Léonard pour l'accompagnement et l'énergie sur scène. André Courcy (guitares) et Martin Courcy (claviers) avaient réalisé le deuxième album de Muzion puis mon album solo. Ces gars sont éclectiques et c'est parfait pour moi. Je suis comme ça aussi! Ça donne un beau mélange de styles et de couleurs; les frères Courcy ont grandi à Gatineau et sont originaires d'Abitibi, les frères Léonard ont des racines haïtiennes.»

Dire les vraies affaires

Ce soir, le groupe de J.Kyll accompagnera Muzion et ses possibles invités. Il sera alors composé du claviériste Jude Severe, du batteur Franz Léonard, du bassiste Samuel Léonard et d'André Courcy aux guitares.

Pour couronner le tout, notre interviewée estime que ce spectacle hommage au Voyou disparu coïncide avec une conjoncture propice au retour en force du rap engagé:

«Dans le contexte actuel, il faut se lever de nouveau, prendre position. Tant de fans de hip-hop sont tannés du vide, de la fuite dans le divertissement léger. Tant d'artistes veulent mettre de côté le bling-bling et dire les vraies affaires. Y aller avec l'émotion sincère, la quête d'unité et le désir de changement. Nous aimons bien faire danser les gens, nous voulons aussi exprimer ce bouillonnement.»

En hommage au Voyou, Muzion, groupe et invités, se présenteront sur scène ce jeudi, 19h30, au Club Soda. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer