Alfa Rococo: alfa ou rococo? ***1/2

L'amour et le chaos, d'Alfa Rococo... (image fournie par coyote records)

Agrandir

L'amour et le chaos, d'Alfa Rococo

image fournie par coyote records

La PresseAlain Brunet 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

David Bussières et Justine Laberge évoluent sur des terres synth pop et indie pop, terres relativement comparables à celles que labourent Steve Dumas et Ariane Moffatt. Ce qu'ils accomplissement se situe plus ou moins au même niveau que ces collègues de la même génération.

De manière générale, leurs textes sont bien conçus et consonants, on y recense un taux comparable de clichés poétiques et de trouvailles inspirées.

Musicalement, on devine que ces bonnes gens écoutent et ruminent pas mal de sons technoïdes et de pop en vogue... Ils pourraient d'ailleurs en intégrer davantage sans craindre le tune-off radiophonique, ils pourraient aussi soigner davantage leur production, surtout côté mix et matriçage - mais bon, voilà une remarque d'audiophile.

Chose certaine, on ne ressent pas cette vacuité conceptuelle présumée par quiconque croit forcément bidon leurs succès à la FM commerciale.

David et Justine sont de vrais artistes populaires de notre temps, aussi de vrais amoureux, de vrais parents, de vrais citoyens, de vrais êtres sensibles, humains intelligents et lucides.

Il faut être de mauvaise foi pour les regarder de haut, pour voir dans leur travail opportunisme et fausses prétentions. Bien au contraire, cette pop n'a aucune prétention malgré sa rigueur artisanale... et trouve malgré tout preneur dans le chaos des perceptions.

* * * 1/2

SYNTH POP, POP. L'amour et le chaos. Alfa Rococo. Coyote Records.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer