Lost Fingers: transculture de Noël ***1/2

Coconut Christmas, des Lost Fingers... (Image fournie par L-A Be)

Agrandir

Coconut Christmas, des Lost Fingers

Image fournie par L-A Be

Réalisé par le multi-instrumentiste américain John Jorgenson (Johnny Cash, Willie Nelson, Elton John, etc.), ce Coconut Christmas se veut exotique, joyeusement bigarré, d'esprit pop malgré les influx de jazz manouche, de jazz pop, de reggae, de bluegrass, de rock ou même de musique hindoustanie. Furieuse transculture... de Noël!

The Lost Fingers... (photo Archives Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

The Lost Fingers

photo Archives Le Soleil

Cette fois encore, The Lost Fingers réunit Byron Mikaloff (voix et guitares), Alex Morissette (voix, basse et contrebasse), François Rioux (guitares) et Valérie Amyot (chant), auxquels se greffe un aréopage de bardes pour la plupart redoutables (sitar, tablas, bouzouki, batterie, cuillères, saxophone, etc.), dont la chanteuse française Cyrille Aimée, nouvelle star du jazz comme on le sait. 

Reprises et chansons originales s'enchaînent, déclinées sur une grande diversité de styles, tempos et instrumentations : Feliz Navidad (Jose Feliciano), God Rest You Merry Gentleman (traditionnel), Santa's Lost His Mojo (Jeremy Lister), New Year's Day (U2), Sleigh Ride (Leroy Anderson), La cuisinière (traditionnel), Blue Christmas (Billy Hayes, Jay W. Johnson), Jingle Bell Rock (Joseph Carleton Beal, James Ross Boothe), on en passe et des meilleures.

* * * 1/2

SWING MANOUCHE. Coconut Christmas. The Lost Fingers. L-A be.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer