Beck générique ***

Colors, nouvel album de Beck... (CAPTURE D'ÉCRAN)

Agrandir

Colors, nouvel album de Beck

CAPTURE D'ÉCRAN

Sauf exception, le 13album studio de Beck Hansen ne pète rien de particulier. Il a été réalisé à Los Angeles avec le renommé Greg Kurstin, au studio de ce dernier. Son coréalisateur californien a bossé avec Adele, Paul McCartney, Kendrick Lamar, The Flaming Lips et autres Lily Allen... Ce name dropping n'est pas une garantie d'inspiration.

Bien sûr, on aime la chanson I'm So Free, rap pop fédérateur comme Beck sait en faire, on kiffe la pop groovy d'Up All Night, on apprécie les accroches de Square One. Les riffs d'introduction et du pont de Dreams... C'est à peu près tout. Colors est certes un album positif, enjoué; ses « ouleurs» n'en demeurent pas moins pâlottes.

Bien construites il va sans dire, ces chansons ne transcendent en rien le répertoire si riche du quadragénaire. Elles s'avèrent généralement moyennes, certaines frisent même le très ordinaire. L'instrumentation y est plutôt mince, les arrangements peu fignolés quoiqu'efficaces - guitares, claviers, bidules synthétiques, choeurs prévisibles, etc.

On ne pige pas cette maigreur conceptuelle et on ne peut aucunement conclure à un minimalisme probant. On craint plutôt l'arrivée du Beck générique, la gestion de patrimoine sur le terrain du divertissement familial.

Jusqu'au milieu des années 2000, cet artiste avait ébloui par ses capacités phénoménales à alterner entre folk, pop classique, psychédélisme rock, R&B, funk ou hip-hop. Son éclectisme était alors considéré comme génial et... nous n'en sommes plus là. Plutôt que de poursuivre son expansion conceptuelle, il a lentement atteint le stade de la redite et de la pâle copie, le torrent est devenu un fleuve tranquille où voguent des embarcations chargées de fans, direction nostalgie.

On ne peut présumer de l'avenir - «l'imprévu est toujours possible et nous sommes prêts à tout», comme dirait Justin Trudeau -, la pente créatrice n'en demeure pas moins descendante côté Beck. On l'avait d'ailleurs suspecté à son concert donné en 2013 à Osheaga. Quatre ans plus tard, cela devient carrément évident. Pour l'instant, du moins.

* * *

POP. Colors. Beck. Capitol.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le nouvel album de Beck: plus optimiste, moins ironique

    Disques

    Le nouvel album de Beck: plus optimiste, moins ironique

    Si l'on devait définir le style musical de Beck en un seul mot, cela serait «éclectisme». Depuis plus de deux décennies, ce grand nom de la scène... »

  • Dans le Placard de Dany ****

    Critiques CD

    Dans le Placard de Dany ****

    «Pas moyen de voir d'étoiles depuis deux semaines/Chus ben la tête au fond d'mon sleeping bag»... Dans le Placard de Dany, il se broie du noir, cette... »

  • St. Vincent: pleine maturité ****

    Critiques CD

    St. Vincent: pleine maturité ****

    La carrière solo d'Annie Clark a commencé en 2007, après un passage remarqué chez Sufjan Stevens. Naguère personne secrète, cérébrale et introvertie,... »

  • Robert Plant: le maître, la flamme ****

    Critiques CD

    Robert Plant: le maître, la flamme ****

    Contrairement à la quasi-totalité de ses contemporains, Robert Plant a eu d'autres vies artistiques après avoir connu la gloire dans les arénas et... »

  • Gabrielle Shonk: folk intemporel ***1/2

    Critiques CD

    Gabrielle Shonk: folk intemporel ***1/2

    C'est cliché, mais on va le dire quand même: Gabrielle Shonk a quelque chose comme une vieille âme. Il se dégage du premier disque de la chanteuse de... »

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer