Riverside: dans le sillon de Carla Bley ****

The New National Anthem, de Riverside... (image fournie par Greenleaf)

Agrandir

The New National Anthem, de Riverside

image fournie par Greenleaf

La PresseAlain Brunet 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a quatre ans, Riverside avait posé les bases de son esthétique sur des évocations de feu le clarinettiste Jimmy Giuffre, un des grands leaders modernistes des années 50 et 60.

Composé du trompettiste Dave Douglas, du bassiste Steve Swallow et des frères montréalais Chet et Jim Doxas, respectivement saxophoniste-clarinettiste et batteur, le quatuor a ensuite mis le cap sur l'esthétique de la claviériste et compositrice Carla Bley, dont l'ensemble interprète ici trois compositions originales - en plus de celle de Steve Swallow, en l'occurrence son partenaire de vie.

Les six pièces originales de Dave Douglas et celle de Chet Doxas sont teintées par l'art de Carla Bley, forte signature et personnalité historique du jazz, comme on le sait - harmonies atypiques, gravats de fanfare, esprit contre-culturel, improvisation libre, évocations de Kurt Weill et de Nino Rota, espièglerie, humour subtil...

Vivement sa présence aux prochains concerts de Riverside! Cela étant posé, il ressort de cet album un travail différent du pastiche ou de l'exercice de style; The New National Anthem fait l'équilibre entre ces musiciens qui ont leur patte et leur approche compositionnelle, à commencer bien sûr par Dave Douglas, trompettiste et leader crucial de notre époque.

Au Monument-National, le 6 juillet, à 20 h

* * * * 

JAZZ. The New National Anthem. Riverside. Greenleaf.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer