Barbagallo: francophone et planétaire ****

Grand chien de Barbagallo... (Image fournie par Audiogram)

Agrandir

Grand chien de Barbagallo

Image fournie par Audiogram

La PresseAlain Brunet 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ainsi donc, le batteur de Tame Impala est un citoyen français transplanté en Océanie, mais visiblement soucieux de préserver sa langue et de bricoler consciencieusement la niche de ce Grand chien, opus solo au confluent de la chanson française et d'un néo-psychédélisme distinct de celui mis de l'avant par Kevin Parker, brillantissime compositeur/réalisateur/leader du fameux groupe australien.

Julien Barbagallo s'exprime en français du début à la fin de cet album aux rimes consonantes, complétant ainsi une riche proposition musicale.

La route, le soleil, le déracinement, la mer, le sommeil, le rêve, l'intimité en constituent le cadre poétique, un cadre vaste comme la planète.

À l'écoute de cet album, on peut effectivement s'imaginer aux quatre coins du monde et absorber cette approche certes française, mais pas tout à fait hexagonale.

Qui plus est, ce Grand chien n'aboie pas inutilement, cet ensemble aux couleurs psych folk, rock ou prog ne révèle aucun excès dans sa réalisation et sa composition, aucune prolixité dans les mots chantés.

* * * *

POP. Grand chien, Barbagallo, Audiogram.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer