The Dream Is Over de PUP: Punk-rock pleinement assumé ***1/2

The Dream Is Over de PUP....

Agrandir

The Dream Is Over de PUP.

La PresseÉmilie Côté 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si la scène rap et R&B de Toronto bout avec effervescence, celle du rock aussi. Surtout le rock qui assume pleinement ses références aux années 90. Le refus de grandir, les tournées arrosées, les désillusions de la maturité... PUP replonge à fond dans le punk-rock juvénile.

Dave Schiffman - qui a travaillé en studio avec Limp Bizkit et System of A Down - signe à nouveau la réalisation de The Dream Is Over, le deuxième album du quatuor, dont le titre est tiré des mots que le médecin du chanteur lui a balancés en examinant ses cordes vocales. Sur papier et dans le rendu, tout est là. Les codes du genre sont maîtrisés : urgence de vivre, vigueur mélodique, chant viscéral, accords fougueux, mélodies qui partent en cavale et même des ballades. Certains titres sont convenus dans le format punk-rock, mais d'autres (The Coast, Pine Point) parviennent à le transcender. Reste que si vous n'écoutiez pas de punk-rock en 1996, vous ne serez pas plus tenté aujourd'hui.

The Dream Is Over de PUP ***1/2. SideOneDummy Records.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer