A Moon Shaped Pool de Radiohead: le cycle orchestral ****

La PresseAlain Brunet 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si l'on s'en tient aux images que suggèrent les vidéos des chansons Burn the Witch et Daydreaming, deux premiers extraits de ce neuvième album studio signé Radiohead, il vaut peut-être mieux retourner à l'âge de pierre. S'isoler dans la solitude. Se dissoudre l'esprit dans un sommeil profond.

Exactions des déviants, perte des repères en cette ère de grande incertitude, atteinte du point de non-retour, existences gâchées, éloge de la fuite sont parmi les thèmes que chante Thom Yorke dans A Moon Shaped Pool, lancé au terme d'un suspense bien orchestré. Il faudra bien sûr s'immerger plus longtemps dans la piscine afin d'en décanter toute la substance poétique, mais il y a déjà bien assez de signes permettant d'apposer un premier sceau d'approbation.

En ce qui a trait à la musique, on peut d'ores et déjà se prononcer sur l'envergure de son déploiement. La variable la plus remarquable est orchestrale: à une instrumentation, cette fois, plus space rock/post rock/prog rock qu'électro (claviers, guitares acoustiques et électriques, électro, basse, batterie, voix), Radiohead joint un ensemble à cordes et un choeur féminin - associés au London Contemporary Orchestra, sous la direction de Hugh Brunt. Tout simplement splendide.

Cette dimension orchestrale devient le halo d'un album centré sur la forme chanson. On devine que Jonny Greenwood, un des piliers conceptuels de Radiohead, y est pour quelque chose; marqué par plusieurs compositeurs modernes et contemporains, dont le Polonais Krzysztof Penderecki à qui l'on doit la bande originale du film The Shining, il a développé une expertise dans l'organisation fine des sons au sein de plus vastes formations.

En ce sens, dire que Radiohead est revenu au rock est inexact et d'autant plus réducteur; le quintette préconise plutôt un amalgame inspiré de musiques instrumentales, musiques rock et ornements électroniques. De prime abord, ces avancées témoignent davantage de la sophistication sonore et d'une vaste culture musicale que de l'innovation compositionnelle et... on en découvre progressivement les trouvailles magnifiques. Dans ce contexte, on peut aisément affirmer que Radiohead est à la hauteur de son oeuvre.

Bienvenue dans le cycle orchestral.

Crédits de l'album A Moon Shaped Pool

Écrit et composé par Radiohead

Réalisé et mixé par Nigel Godrich

Matricé par Robert C. Ludwig

Prise de son: Nigel Godrich et Sam Petts-Davies

Assistant ingénieur du son au studio La Fabrique (Saint-Rémy-de-Provence): Maxime LeGuil

Batterie additionnelle sur Full Stop: Clive Deamer (du groupe Get the Blessing)

Ensemble à cordes et choeur féminin du London Contemporary Orchestra, sous la direction de Hugh Brunt

Cordes et voix composées et arrangées par Radiohead, réalisées et mixées par Nigel Godrich, enregistrées au studio RAK (Londres)

* * * *

ROCK, CHANSON, MUSIQUE CONTEMPORAINE. A Moon Shaped Pool. Radiohead. XL Recordings.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Pourquoi Radiohead? Parce que!

    Musique

    Pourquoi Radiohead? Parce que!

    En 2016, Radiohead est le seul groupe planétaire qui jouisse à la fois d'un rayonnement de masse et d'une réputation avant-gardiste. Pour la plupart,... »

  • Marc Cassivi | Ne me quitte pas

    Marc Cassivi

    Ne me quitte pas

    C'est la chanson la plus émouvante, la plus poignante, la plus déchirante du répertoire de Radiohead. True Love Waits, composée en 1994 -... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer