Greys: pour se défouler ****

La PresseÉmilie Côté 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le site lapresse.ca, nous publions également une entrevue avec The Strumbellas, un groupe de Toronto qui participe à la riche effervescence musicale de la Ville Reine.

Greys représente aussi le berceau des Blue Jays, mais dans des cercles plus underground. Le quatuor fait partie d'une vague de groupes qui donnent avec pétulance dans l'indie-grunge-noise-punk (PUP, Dilly Dally).

Avec Outer Heaven, son deuxième album sorti hier, Greys largue de la musique pour se défouler et qui peut - attention - vous donner envie de trouer vos jeans.

Comme Viet Cong ou Metz, Greys donne un élan pop à ses incartades instrumentales qui peuvent rappeler celles de Pavement ou Sonic Youth.

À ne pas négliger, les textes qui abordent des sujets comme la santé mentale, l'identité et les affres du marketing. Enfin un peu de musique pour se rebeller!

Greys se produisait au Bar Le Ritz PDB, jeudi dernier. Il repassera sans doute à Montréal dans la prochaine année. 

* * * *

INDIE-ROCK. Outer Heaven. Greys. Buzz Records.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer