Tindersticks: sommet de raffinement ****

La PresseAlain Brunet 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après deux décennies de pratique, cette formation anglaise demeure un cas à part: Tindersticks réussit encore à maintenir la grande qualité de sa pop indie, cet équilibre exemplaire entre musique de chambre multigenre et chanson de haute volée.

La finesse des arrangements et la profondeur compositionnelle étoffent la périphérie de chansons introspectives, hypnotiques, immersives.

Cuivres, anches, bois, claviers, cordes, sons électroniques, guitares et percussions explorent des avenues jazz, funk, classiques ou folk, pour la plupart marquées par les avancées contemporaines des dernières décennies, sans négliger les repères mélodiques.

La sensualité de la voix et la substance poétique de Stuart A Staples ne peuvent être mieux servies! On connaissait l'amitié entre la regrettée Lhasa de Sela et l'auteur-compositeur-interprète; en témoigne une chanson posthume, Hey Lucinda, superbement orchestrée et d'autant plus touchante.

Comment ne pas y trouver son compte?

* * * *

POP DE CHAMBRE. The Waiting Room. Tindersticks. Lucky Dog/City Slang.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer