Heymoonshaker: blues décomplexé ****

Le DroitYves Bergeras 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Heymoonshaker, c'est un grand coup de pied dans les «chnolles» du blues. C'est incontestablement blues: viscéral, écorché, plein d'âme. Des grooves qui rentrent dans le corps avec la fulgurance d'un boulet de canon. Mais du blues moderne.

Les feulements un peu rauques du chanteur (et guitariste) Andy Balcon collent bien au genre. Si ce blues explose différemment, c'est parce que l'autre moitié de ce duo ne joue pas d'instrument: Dave Crowe est un beatbox humain.

Noir, deuxième album de ce duo britannique, décline des ambiances de lunes et de cendres. Quelques violons viendront joliment électriser certaines pièces, dont Feel Love, ou se feront plus grinçants.

Ça sent la route et les galères, les soirées qui brûlent et celles qu'on inonde. On y trouve sans surprise une complainte de la bouteille qui s'assèche (Wheels In Motion). Heymoonshaker se produira au Petit Outremont les 9 et 10 février.

À écouter: Take The Reins

* * * *

BLUES. Heymoonshaker. Noir. Dify Records.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer