Mario Pelchat: quelques volts en moins ***

La TribuneSteve Bergeron 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>

Mario Pelchat s'est imposé un défi colossal en se mesurant au répertoire de Monsieur 100 000 volts. Défi partiellement relevé: la voix plus lisse du chanteur jeannois ne sied pas toujours au roc planté dans celle du géant toulonnais.

De fait, Mario Pelchat se tire mieux d'affaire lorsque la musique ou le texte apparaissent plus légers (L'important, c'est la rose, C'est en septembre, Seul sur son étoile en duo avec Garou).

En revanche, sa version gémissante d'Et maintenant manque de rage. Les arrangements, généralement riches et solides, ne réinventent pas la roue.

On a droit à du surprenant (Je t'appartiens fonctionne très bien en habits disco) et du désolant (très mauvaise idée d'avoir remplacé l'orchestre par la programmation dans La solitude, ça n'existe pas).

Le chanteur, qui a longtemps eu le défaut de trop en faire, fait ici preuve d'une louable retenue vocale.

* * *

POP FRANCO. Et maintenant... Bécaud. Mario Pelchat. Mp3 Disques.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer