Coeur de pirate: viser haut, viser juste ****

La PresseÉmilie Côté 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors qu'on pense devoir l'apprivoiser, le troisième album, bilingue, de Coeur de pirate nous ensorcelle. À travers des chansons en anglais et d'autres en français au son grandiloquent Eurovision (Crier tout bas se savoure le poing en l'air), notre impression de manque de cohésion s'estompe (soulignons le recours à de multiples réalisateurs).

La voix unique de Béatrice Martin nous recentre, de même que la force que dégagent ses pièces (à l'image du dernier album de Lykke Li dont elle est une admiratrice).

Coeur de pirate nous transporte dans de grands espaces. Elle contemple son bonheur en analysant le passé et en se projetant dans l'avenir avec maturité et confiance.

Chargés de cordes et de claviers, les arrangements portent tantôt la signature électro-émotive de la pop suédoise (merci au réalisateur Björn Yttling), tantôt le groove anglais (Our Love, merci à Rob Ellis et Ash Workman).

Seul pari moins réussi, le rap d'Allan Kingdom. N'empêche, Roses a tout ce qu'il faut pour séduire les États-Unis et nourrir l'intérêt de l'Europe.

* * * *

Chanson indé-pop. Coeur de pirate. Roses. Dare to Care Records

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer