Socalled: régulateur de vol ***1/2

La PresseCharles-Éric Blais-Poulin 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Socalled, musicien «métisseur» par excellence de la scène montréalaise, propose un cinquième tour du monde avec Peoplewatching.

Même si près d'une trentaine de collaborateurs - dont la fidèle Katie Moore, le jazzman Oliver Jones et le DJ dancehall Josey Wales - viennent faire coucou, la facture musicale est moins éclatée et éclatante que sur Sleepover.

Yves Lambert prête quant à lui sa voix tonitruante à un «reggae-don» un rien salace, Bootycaller, qui arrache le sourire.

Mais Socalled ne se satisfait plus d'être le chef d'orchestre, le bricoleur de sons cosmopolites: électro, folk, klezmer, pop, soul, funk. Le chanteur se dresse davantage avec pour arme et agent liant ce qui lui sied le mieux, le hip-hop.

Josh Dolgin, de son vrai nom, n'aura jamais poussé le dépouillement aussi loin que sur la pièce Fire on Hutchison Street, un piano-voix sensible et fortement biographique.

Un disque moins survolté, moins ludique, mais plus cohérent que les précédents.

* * * 1/2

HIP-HOP FUSION. Socalled. Peoplewatching. Dare to Care.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer