Socalled: régulateur de vol ***1/2

Socalled, musicien «métisseur» par excellence de la scène montréalaise, propose un cinquième tour du monde avec Peoplewatching.

Même si près d'une trentaine de collaborateurs - dont la fidèle Katie Moore, le jazzman Oliver Jones et le DJ dancehall Josey Wales - viennent faire coucou, la facture musicale est moins éclatée et éclatante que sur Sleepover.

Yves Lambert prête quant à lui sa voix tonitruante à un «reggae-don» un rien salace, Bootycaller, qui arrache le sourire.

Mais Socalled ne se satisfait plus d'être le chef d'orchestre, le bricoleur de sons cosmopolites: électro, folk, klezmer, pop, soul, funk. Le chanteur se dresse davantage avec pour arme et agent liant ce qui lui sied le mieux, le hip-hop.

Josh Dolgin, de son vrai nom, n'aura jamais poussé le dépouillement aussi loin que sur la pièce Fire on Hutchison Street, un piano-voix sensible et fortement biographique.

Un disque moins survolté, moins ludique, mais plus cohérent que les précédents.

* * * 1/2

HIP-HOP FUSION. Socalled. Peoplewatching. Dare to Care.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer