Villagers: amour déconstruit ****

La PressePhilippe Beauchemin 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Installé durant huit mois dans une grange transformée en studio au nord de Dublin, en Irlande, Conor O'Brien a réalisé seul un album entièrement consacré à l'amour. Sujet étiolé?

L'Irlandais démontre pourtant qu'il est encore possible de traiter de ce sentiment sans tomber dans les clichés, grâce à une dictée bien ficelée sur l'amour imparfait, ses conséquences néfastes et l'engagement nécessaire à sa réussite.

Sur ces textes traitant d'abandon, de dépassement et de fragilité, l'artiste accompagne sa délicate voix - elle peut faire penser à certains moments à celle de Conor Oberst, du groupe Bright Eyes - d'accords et notes de guitare, violoncelle, batterie, basse, piano et synthétiseur (discret) que le multi-instrumentiste manie avec brio.

Ce troisième album du groupe d'O'Brien - Villagers - , est un disque résolument introspectif et personnel où l'amour est épluché, une couche sonore à la fois.

* * * *

INDIE-FOLK. Villagers. Darling Arithmetic. Domino Recording.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer