Cali: braquer le bonheur ***1/2

La PresseCharles-Éric Blais-Poulin 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Catalan Cali, interprète émérite, chanteur passionné, a souvent usé des mots pour expier son malheur, mais voilà qu'il entreprend de «braquer le bonheur», comme il l'annonce en duo avec sa fille sur Coco.

Son frère d'armes: le compositeur de danse et de cinéma David François Moreau, qui ensoleille et tonifie la réalisation.

Les flûtes, les violons et les contre-chants se taisent en outre sur Tout ce qui ne reviendra plus et Ostende, deux magnifiques pièces piano-voix empreintes de nostalgie bienheureuse.

Tristement, L'âge d'or - hommage au titre de Léo Ferré et plus largement au temps qui va - est par moments gâché par des formules paresseuses: «Ton coeur est tellement beau que tu donnes de l'amour et de la bonne humeur partout à tour de bras.»

À écouter: L'âge d'or

* * * 1/2

CHANSON. Cali. L'âge d'or. Columbia.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer