Mari Kodama et Kent Nagano: réussir l'impossible ****

La PresseCLAUDE GINGRAS 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras
La Presse

Après les neuf Symphonies par Kent Nagano et l'OSM (Analekta) et les 32 Sonates pour piano par Mari Kodama (PentaTone), voici, de Beethoven encore, Les cinq Concertos pour piano où notre maestro fait dialoguer sa femme pianiste avec son ancien orchestre, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin.

Des gravures de 2006 et 2013 que Berlin Classics vient de grouper en un coffret de trois compacts. Par un jeu conjuguant clarté, pensée et subtilité, et malgré une certaine dureté ici et là, Kodama réussit ici l'impossible: exprimer quelque chose de neuf dans cette musique où, semble-t-il, tout a été dit. Accompagnement et prise de son de premier plan. Oublions l'imparfait Triple Concerto (piano, violon, violoncelle): cet ajout n'apporte rien à la réussite.

À écouter: 2e mouvement du 4e Concerto

CLASSIQUE

Mari Kodama et Kent Nagano

Les cinq Concertos pour piano de Beethoven 

Berlin Classics

****

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer