Pierre Lapointe: Pierre qui pleure ***1/2

La PressePHILIPPE BEAUCHEMIN 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Conçu pour son public français, Paris tristesse nous arrive trois mois après sa sortie en Europe.

À l'image de Seul au piano (2011), Lapointe y reprend des pièces de ses albums précédents, les dénudant de leurs arrangements: seules les notes blanches et noires du piano enveloppent les mots dictés. Les compositions les plus mélancoliques de l'auteur-compositeur (Tous les visages, Nos joies répétitives, Je déteste ma vie, etc.) se font ainsi entendre dans leur plus simple appareil.

Sont aussi mis à nu des classiques de Ferré (C'est extra), Aznavour (Comme ils disent, où la guitare remplace le piano) et Barbara (Le mal de vivre), de même qu'une nouvelle pièce, La plus belle des maisons. Paris tristesse est volontairement linéaire, ce qui permet une écoute attentive des textes de l'un des meilleurs paroliers actuels de la francophonie.

À écouter: Le mal de vivre

CHANSON

Pierre Lapointe

Paris Tristesse

Audiogram

***1/2

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer