Siskiyou: à deux, c'est mieux ****

La PressePHILIPPE BEAUCHEMIN 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Rescapés de la défunte formation Great Lake Swimmers, Colin Huebert et Erik Arnesen font de l'amalgame des instruments conventionnels - guitares, clavier, basse, batterie, piano, trompette - le fer de lance de leur projet Siskiyou.

Ce troisième essai du duo se veut le plus complet et accessible. Oui, on expérimente encore les amalgames et on titille le canal auditif à maintes occasions (voix en lo-fi, choeur d'enfants, orgue funeste...), mais, surtout, on accroche l'oreille grâce à des accords plus simples et à des boucles efficaces.

On pense à Arcade Fire à certaines occasions (Imbecile Thoughts, par son vigoureux tempo) ou, dans une moindre mesure, à du « vieux » Modest Mouse ou du Bright Eyes (la vocalise sur Oval Window rappelle celle d'Isaac Brock et de Conor Oberst). Ce Nervous navigue avec succès entre l'alternatif expérimental et le rock accessible.

À écouter : Bank Accounts and Dollar Bills (Give Peace a Chance)

ROCK ALTERNATIF

Siskiyou

Nervous

Constellation Records

****

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer