Augustin Dumay et Louis Lortie: profondément touchant ****1/2

La PresseCAROLINE RODGERS 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Deux grands musiciens qui ont acquis une profondeur et une compréhension intime des compositeurs avec les années nous livrent ces chefs-d'oeuvre que sont les Sonates pour violon de Johannes Brahms.

Un immense bonheur. Le très posé Augustin Dumay est magistral et bouleversant dans les mouvements lents et les passages doux, et le son riche de son Guarneri del Gesù n'agresse jamais l'oreille, même dans les traits rapides et les aigus.

De son côté, Louis Lortie se fait humble, raffiné et subtil, laissant la vedette à son partenaire. Une comparaison avec d'autres excellentes versions enregistrées à différentes époques nous permet de constater que celle-ci n'a rien à leur envier. On y trouve plus d'éloquence que Zukerman avec Barenboïm, plus de profondeur que Mutter avec Orkis, et plus de lyrisme que Grumiaux avec Sebok.

À écouter: La Sonate pour violon no. 3, op. 108 - Adagio

CLASSIQUE

Augustin Dumay et Louis Lortie

Brahms Sonates pour violon

Onyx

****1/2

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer