Lana Del Rey : fascinante Lana ****

Après deux albums foncièrement pop, Lana Del Rey a enregistré Ultraviolence à Nashville avec Dan Auerbach des Black Keys.

Minimaliste et très axé sur les guitares, le fruit exquis de leur collaboration nourrit à merveille le mystère trouble qui alimente le personnage pop de Lana. Le fuzz des cordes et la langueur des mélodies ne font qu'un avec la voix suave de la chanteuse. On nage en pleine ivresse mélancolique dans l'univers féminin de Nancy Sinatra et du spleen glamour hollywoodien.

Des cordes de Shades of Cool aux accords coquins de Brooklyn Baby en passant par les guitares sexy de West Coast, une grande cohésion sonore enveloppe Ultraviolence. Un album qui se boit d'un trait jusqu'à la dernière goutte.

À écouter : Shades of Cool

POP

Lana Del Rey

Ultraviolence

Universal




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer