The Pains of Being Pure At Heart

La PresseÉMILIE CÔTÉ 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec ses deux premiers albums, The Pains of Being Pure At Heart proposait un rafraîchissant retour dans le temps à la pop nineties.

Avec son successeur, Days of Abandon, le groupe de Brooklyn s'enfonce dans l'indie-pop emo, rêveur et inoffensif. Cette fois-ci, la bande (dont le chanteur Kip Berman est maintenant le seul membre permanent) ajoute des claviers et des basses haletantes à ses riffs de guitares mélodiques.

Avec la voix féminine de Jen Goma, on croirait parfois entendre des versions shoegaze moins réussies des chansons de Stars ou The New Pornographers. Days of Abandon ne résistera pas à l'épreuve du temps, mais il apportera sa dose de réconfort et de mélancolie douce-amère à l'été 2014. Les pièces plus toniques (Simple and Sure, Life After Life) font pardonner les titres aux refrains trop sucrés (Beautiful You).

À écouter : Simple And Sure

INDIE-POP

The Pains of Being Pure At Heart

Days of Abandon

Yebo Music

***




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer