Blank Realm: rock au «domaine vierge» ***1/2

La PresseALAIN BRUNET 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ce «domaine vierge» serait en Australie, soit dans la région de Brisbane. La pourvoirie est gérée par une entreprise familiale : Daniel, Luke et Sarah Spencer, auxquels s'ajoute Luke Walsh, frère d'adoption.

Nous sommes ici quelque part entre Sonic Youth, Atlas Sound, Deerhunter, Kurt Vile, Bob Dylan, Cluster, Can.  Les voix y traînassent, l'écume des guitares saturées ne cesse d'y éclabousser ces chants posés sur des rythmes à la fois mous et pesants. À l'évidence, folk rock, noise rock et krautrock font bon ménage au Blank Realm !

Belle tension entre des fréquences apparemment brouillonnes et la précision chansonnière de leurs émetteurs.  Assez de mélodies au programme, mais surtout des ponts majestueux, érigés sur des dalles de riffs guitaristiques inlassablement répétés, le tout ornés de claviers et sons synthétiques. En ce monde des guitares et du nouveau rock référentiel, voici une belle offrande. 

 

À écouter: Baby Closes the Door

ROCK

Blank Realm

Grassed Inn

Fire Records

* * * 1/2




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer