The Besnard Lakes : lumineux!

La PresseAlain Brunet 4/5

Partager

Ses concepteurs puisent dans le meilleur des années 60 (Brian Wilson, Beatles, Phil Spector, Pink Floyd et plus encore), mais aussi dans la crème du shoegaze et du post-rock des décennies subséquentes.

Réparties en huit chansons longues, charnues, généreuses, ces plus ou moins 50 minutes de musique soumettent l'auditeur à la tentation des métaphores intergalactiques: éclats célestes au domaine des dieux, fracas d'astéroïdes, sorties dans l'espace, rencontres du troisième type, super novas, odyssée de l'espace et plus encore!

Jace Lasek et Olga Goreas y partagent le rôle de soliste et une pléthore d'instruments (guitares, basse, claviers, percussions, etc.) que complètent le batteur Kevin Laing, le guitariste Richard White, sans compter plusieurs invités. Les astres scintillent encore davantage sur ce nouvel album excellent, véritable modèle de réalisation, tant les sédiments de son qui s'y révèlent s'avèrent riches et diversifiés.

À écouter: At midnight

rock

The Besnard Lakes

Until in Excess,

Imperceptible UFO

****

Jagjaguwar/ Outside




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer