Jenny Salgado : électron vraiment libre ***1/2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Christine Blais
La Presse

Ça ne ressemble à rien de ce qui se fait actuellement au Québec, ce premier album solo de Jenny Salgado, membre phare du défunt groupe-culte rap Muzion.

Et c'est franchement fascinant comme résultat, et tout aussi déroutant. D'une intensité rare, portée par un verbe et un souffle pétris de douleur, totalement engagé, ...Et tu te suivras est plus un recueil de poésie saignant, violent même, et un manifeste musicalement baroque, qu'un disque de chansons.

Il y a bien du rock, de la ballade, du spoken word, du rap, mais ça va de tout bord tout côté. Le fil conducteur, c'est Jenny, électron magnifiquement libre.

À la limite de la combustion spontanée, l'incandescente artiste écrit des textes forts, qui frappent sur tout ce qui la tue, et qu'elle a réuni sur cette espèce de Refus global musical, poétique et politique.

Comment dire? C'est tout aussi inclassable que l'était La maline de Marie-Jo Thério ou Mexico de Jean Leloup. Bref, un disque pour ceux qui tournent le dos au easy listening.

________________________________________________________________________

* * * 1/2

Poésie. Jenny Salgado. ...Et tu te suivras. Tacca/Select




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer