• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • Consensus: hommage aux victimes de violences sexuelles 

Spectacle-bénéfice Consensus: hommage aux victimes de violences sexuelles

Elisapie Isaac, qui participait hier soir au spectacle-bénéfice... (Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale)

Agrandir

Elisapie Isaac, qui participait hier soir au spectacle-bénéfice Consensus, a confié à La Presse avoir elle aussi subi de la violence à caractère sexuel.

Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

De nombreuses personnalités ont pris la parole pour rendre hommage aux victimes de violences sexuelles, lors d'un spectacle-bénéfice au Club Soda, hier soir. D'Elisapie Isaac à Safia Nolin en passant par Sophie Grégoire-Trudeau et Karim Ouellet, ils étaient tous sur scène pour soutenir les victimes et applaudir leur courage.

Léa Clermont-Dion, qui a porté plainte pour agression sexuelle l'automne dernier, était l'organisatrice de ce spectacle-bénéfice intitulé Consensus.

Aux centaines de personnes rassemblées, un coeur jaune épinglé près du coeur et visiblement heureuses de cette initiative, l'animatrice et auteure a crié au micro : « Nous sommes là pour remercier les victimes pour leur courage et leur dire que nous les croyons. »

« Tout ça est un effet boule de neige. Ç'a pris un Weinstein pour libérer la parole de certaines femmes », a dit l'organisatrice de la soirée, en entrevue avec La Presse.

« Moi, j'ai décidé d'en parler publiquement parce que Pénélope McQuade en a parlé », a ajouté l'auteure du livre Les superbes - Une enquête sur le succès et les femmes.

« C'est vraiment tout ce qui s'est passé cet automne qui m'a permis de le faire, parce que sinon je n'aurais jamais porté plainte. »

Tous les profits de cette soirée ont été remis au Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), au Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal et au Native Women's Shelter of Montreal.

Parmi les artistes musicaux invités, il y avait Safia Nolin, La Bronze, Karim Ouellet, Dear Criminals et Elisapie Isaac.

Cette dernière a confié à La Presse avoir elle aussi subi de la violence à caractère sexuel.

« Je n'en ai pas vécu à un degré très violent, comme des proches qui ont subi des choses d'une violence qui ne se peut juste pas. J'ai vécu des attouchements d'un cousin, par exemple. Le problème, c'est que je n'en ai pas parlé et que c'étaient des gens que je connaissais... C'est souvent des gens que nous connaissons, en fait », a dit la chanteuse inuite, qui accouchera bientôt de son troisième enfant.

« Et si, moi, je n'ai pas parlé. Moi qui m'exprime quand même bien. Imaginez, il y en a combien qui en ont subi et qui ne parlent pas. Mais c'est tellement complexe, surtout quand tu viens d'un petit village. Je pense que nous devons faire des changements pour arriver à mieux protéger les victimes. »

#ETMAINTENANT

Le spectacle-bénéfice a aussi permis à des personnalités de prendre la parole, dont la comédienne d'Unité 9 Natasha Kanapé Fontaine. Sophie Grégoire-Trudeau a aussi prononcé un discours. C'est d'ailleurs elle qui a contacté les organisatrices de Consensus pour prendre part au rassemblement.

Dans les loges du Club Soda, elle a affirmé qu'elle souhaitait activement prendre part à ce vent de changement et de prise de parole.

« Je touche du bois, je n'ai jamais vécu directement d'agression sexuelle. Mais j'en ai reconnu dans toute mon enfance et mon adolescence. Plusieurs formes de machisme, de dénigrement du corps féminin... Et je me disais toujours que ça n'avait pas de bon sens. »

Entre deux conversations avec des artistes, dont Safia Nolin, particulièrement heureuse de la rencontrer, l'épouse du premier ministre du Canada a ajouté : « Même si toutes les femmes, nous avons des trajectoires différentes et que nous ne nous connaissons pas personnellement, nous sommes toutes liées par ces souffrances-là. »

Plus tôt dans la journée, Léa Clermont-Dion et des représentantes de regroupements et d'associations avaient lancé la campagne de mobilisation Consensus. « Il y aura entre autres une consultation citoyenne partout à travers le Québec où on va demander aux victimes ce que nous pouvons faire concrètement pour améliorer les choses », a expliqué l'auteure.

« Continuons la discussion avec nos proches, nos frères, nos soeurs et nos parents. Continuons à nous interroger sur nos propres comportements. #moiaussi a ouvert ça et ce n'est pas vrai que c'est un feu de paille. Ça va se poursuivre. Croyez-moi. »




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer