Un Québécois offre une ode à la Finlande

Établi depuis 25 ans en Finlande, André Noël... (Photo fournie par André Noël Chaker)

Agrandir

Établi depuis 25 ans en Finlande, André Noël Chaker a offert un hymne à son pays d'accueil.

Photo fournie par André Noël Chaker

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Girard
La Presse

André Noël Chaker carbure aux défis. Cet avocat qui a quitté le Québec il y a maintenant 25 ans pour s'établir en Finlande est devenu au cours des dernières années une véritable source d'inspiration pour ce pays.

Nommé orateur de l'année à deux reprises, auteur d'un livre à succès sur les atouts de la Finlande, ce quinquagénaire natif de Cartierville a eu envie de faire un geste d'éclat et d'amour afin de souligner le centenaire de ce pays qui l'a si bien accueilli.

«La musique a été une merveilleuse façon de m'intégrer à la culture finlandaise, m'a-t-il raconté il y a quelques semaines lors d'un passage au Québec. Je me suis lié d'amitié avec plusieurs chansonniers, l'équivalent des Rivard et Desjardins en Finlande. Nous avons même fait trois chansons: une en anglais, une seconde en français et une troisième en finnois.»

André Noël Chaker avait entendu parler de l'oeuvre du compositeur Sibelius Finlandia, créée au début du XXe siècle. En 1941, des paroles ont été apposées sur cet air pour en faire un chant patriotique. André Noël Chaker a souhaité écrire un nouveau texte.

Le Québécois a eu l'audace de s'adresser à la famille du compositeur afin d'obtenir les droits de l'oeuvre.

«J'ai écrit un texte en anglais. Cette pièce est un hommage à ce pays que j'aime tant. J'ai eu l'incroyable chance de pouvoir enregistrer la pièce avec un quatuor à cordes dans la salle Sibelius, considérée comme l'une des meilleures au monde.»

Cet enregistrement a été suivi par le tournage d'une vidéo qui a été lancée le 25 octobre dernier en Finlande et sur les réseaux sociaux. 

Dans ce clip, où André Noël Chaker interprète lui-même l'hymne, on peut apercevoir des images qui témoignent de l'immense beauté de ce pays.

Un amour indéfectible pour la Finlande

Marié à une Finlandaise et possédant depuis quelques années la double nationalité canadienne et finlandaise, André Noël Chaker ne tarit pas d'éloges à l'égard de ce pays de plus de 5 millions d'habitants.

Il y a quelques années, il a publié un livre qui a obtenu un grand succès. Dans The Finnish Miracle (Le miracle finlandais), il parle des forces et des avantages de cette société qui a traversé de grandes épreuves au tournant du XXe siècle avant de devenir un modèle dans le monde.

«Dans ce livre, je tente de mieux faire comprendre l'impact de la culture dans le monde des affaires. Je mets la loupe sur les choses que nous faisons bien. Bien sûr, le fait que ce soit un étranger qui parle de cela double le plaisir du lecteur. Mais bon, c'est une arme à deux tranchants: les Finlandais sont parmi les gens les plus éduqués au monde, on ne peut pas leur raconter n'importe quoi.»

Ami de l'ex-premier ministre, ancien conseiller du président de la Loterie nationale, André Noël Chaker partage son temps entre l'écriture, les conférences et la modération. On a fait appel à lui environ 400 fois au cours des quatre dernières années pour modérer des débats ou offrir des conférences.

En cette année du centenaire de la Finlande, André Noël Chaker fait paraître Le miracle finlandais - 100 ans de succès. «C'est un livre sur l'histoire de la Finlande d'un point de vue historique, sociologique, psychologique, économique et juridique. Les pays nordiques visent le succès, mais le succès à long terme. Et ils le font en investissant dans le peuple. C'est comme cela qu'on s'est hissé parmi les pays avec le meilleur système d'éducation au monde.»

Lui qui est devenu une source d'inspiration et un modèle pour les Finlandais, que pense-t-il du Canada? 

«Quand je regarde ce qui se passe présentement aux États-Unis, je me dis que le Canada a une occasion de réaffirmer les valeurs qui l'ont fait connaître partout dans le monde. Vous savez, dans les pays nordiques, le Canada est très aimé. Si Justin Trudeau débarquait à Oslo, Helsinki ou Stockholm, il serait accueilli en héros.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer