Les amateurs de country se retrouvent à Las Vegas

L'évènement, une collecte de fonds au profit des... (PHOTO AFP)

Agrandir

L'évènement, une collecte de fonds au profit des victimes, a été organisé à la hâte par le patron du club Stoney's Rockin' Country, temple local de cette musique traditionnelle américaine. Plusieurs centaines d'amateurs de danse en ligne de tous les âges se sont rassemblés mercredi dans ce pub-boîte de nuit situé à la sortie de Las Vegas.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cyril JULIEN
Agence France-Presse
LAS VEGAS

La musique pour guérir: trois jours après la fusillade, les amateurs de country se sont retrouvés lors d'une soirée spéciale à Las Vegas pour une «démonstration de force» face à la tragédie.

L'évènement, une collecte de fonds au profit des victimes, a été organisé à la hâte par le patron du club Stoney's Rockin' Country, temple local de cette musique traditionnelle américaine. Plusieurs centaines d'amateurs de danse en ligne de tous les âges se sont rassemblés mercredi dans ce pub-boîte de nuit situé à la sortie de Las Vegas.

Les passionnés se retrouvaient seulement trois jours après la tuerie perpétrée par Stephen Paddock, un retraité de 64 ans qui a fait feu pendant dix minutes sur les quelque 22 000 spectateurs d'un concert géant de musique country, tuant 58 personnes et en blessant près de 500 depuis le 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay.

«Plusieurs artistes m'ont contacté, demandant ce qu'on pouvait faire, et en 24 heures on a organisé les choses», explique à l'AFP Chris Lowden, le fondateur du club.

«Certains pensent que c'est trop tôt, mais pour nous c'est le bon moment pour commencer à guérir», affirme-t-il.

La voix de ce gaillard à la longue barbe poivre et sel tremble en évoquant la tragédie de dimanche, jour de fermeture du Stoney's. «Beaucoup de familles étaient au concert, je connais personnellement trois personnes qui sont mortes, des dizaines de blessés, des enfants d'amis blessés», dit-il. «C'est affreux, il est temps de se retrouver et de commencer le processus de guérison».

La musique et l'amour

Alors que la tuerie a provoqué un nouveau débat sur le contrôle des armes à feu, Chris Lowden assure que la politique restera hors de son club... même si certains clients portent des t-shirts à la gloire du 2e amendement de la Constitution, qui autorise le port d'armes individuel.

«Nos clients ont tous une opinion politique, mais pour la plupart d'entre eux, elles disparaissent ici», explique-t-il. «Ce soir, c'est la musique, l'amour, la famille. Nous aimons notre pays, notre Dieu et nous nous aimons les uns les autres».

Pour cette soirée, près d'une dizaine d'artistes ont répondu présent. «Il y a tant d'artistes qui voulaient apporter leur aide» que certains sont venus juste pour la soirée à Las Vegas, explique-t-il.

L'un d'entre eux, Dylan Schneider, était présent dimanche soir au concert. Il avait déjà terminé son tour de chant quand le tireur a visé la foule.

Il y a aussi Tony Jackson, une des vedettes de country qui était dans sa chambre d'hôtel située en face du site du concert quand les coups de feu ont éclaté. «Après ce triste évènement on se retrouve, c'est comme une démonstration de force», dit le chanteur. «C'est bien de voir tant de monde ce soir, pour la country ça représente ce que nous sommes vraiment, un peuple uni. On va faire notre deuil et on va rapidement aller mieux».

Pour cette soirée, «les gens sont dans un endroit sûr, ils peuvent exprimer ce qu'ils ressentent, essayer tant qu'ils peuvent de passer du bon temps».

Jim Della Croce, l'agent du chanteur, assure que le projet était de «ramener la musique country dans sa maison à Las Vegas. C'est un succès».




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer