LL Cool J reçoit un prix culturel prestigieux

LL Cool J... (PHOTO AP)

Agrandir

LL Cool J

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

LL Cool J sera le premier rappeur récompensé par les Honneurs du Kennedy Center, le prix culturel le plus prestigieux de Washington qui fête cette année sa 40e édition, a annoncé jeudi la grande salle de spectacles de la capitale américaine.

Le chanteur Lionel Ritchie, la chorégraphe Carmen de Lavallade, la chanteuse cubano-américaine Gloria Estefan et le producteur et réalisateur Norman Lear sont les autres lauréats de ces Honneurs qui, chaque année, récompensent cinq artistes ou célébrités pour leur contribution à la culture américaine.

LL Cool J, de son vrai nom James Todd Smith, a été salué par le président du Kennedy Center, David Rubenstein, comme «l'un des pionniers du phénomène hip-hop».

Né dans le quartier new-yorkais du Queens, le rappeur de 49 ans a été le premier à avoir remporté 10 albums de platine consécutifs et a été deux fois nommé au Rock and Roll Hall of Fame.

«Être le premier artiste de rap honoré par le @kencen est au-delà de tout ce que je pouvais imaginer. Les rêves n'ont pas de limites. Dieu est grand», a tweeté l'artiste, dont le nom de scène signifie «Ladies Love Cool James» (Les femmes adorent Cool James).

Gloria Estefan est la première cubano-américaine à recevoir le prix et sans doute l'une des artistes les plus populaires de l'histoire de la musique latino.

Lionel Richie, 68 ans, dont les succès tels que All Night Long, Hello et Endless Love font désormais partie de la légende de la musique pop, accède sans doute à une reconnaissance tardive de la part de cette institution.

Ces récompenses seront remises lors d'une soirée de gala le 3 décembre - et retransmise à la télévision le 26 décembre - en présence du couple présidentiel Donald et Melania Trump. Le président américain s'est attiré les foudres du monde artistique en éliminant les subventions à la télévision publique et au fonds national pour les arts (NEA) dans son projet de budget fédéral.

Norman Lear, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale connu pour ses comédies comme The Jeffersons et All in the Family, a annoncé qu'il était reconnaissant pour le prix mais n'assistera pas à la cérémonie.

«Je ne peux pas visiter une Maison-Blanche (...) qui rejette fonds national pour les arts», a-t-il déclaré dans un communiqué au Washington Post.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer