• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • Despacito interdite à la télé publique en Malaisie 

Despacito interdite à la télé publique en Malaisie

Luis Fonsi et Daddy Yankee lors des Latin... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Luis Fonsi et Daddy Yankee lors des Latin Billboard Awards en avril dernier.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KUALA LUMPUR

La chanson Despacito, interprétée en espagnol et pleine de sous-entendus sexuels, a été interdite sur les chaînes publiques en Malaisie, a annoncé jeudi un haut responsable de ce pays à majorité musulmane.

Le ministre de la Communication et du multimédia, Salleh Said Keruak, a déclaré à l'AFP que ses services avaient reçu de nombreuses plaintes au sujet de cette chanson du Portoricain Luis Fonsi, dont le rythme reggaeton latino est accompagné de paroles jalonnées d'allusions sexuelles.

«Despacito ne sera plus diffusée par les chaînes publiques car nous avons reçu des plaintes du public. Les paroles ne sont pas appropriées pour être entendues», a-t-il dit.

Le ministre a émis l'espoir que les chaînes de télévision privées et les radios suivent l'exemple.

«Nous encourageons les stations privées malaisiennes à pratiquer l'auto-censure», a-t-il souligné.

Le Parti Amanah Negara, formation islamique malaisienne de l'opposition, avait auparavant appelé le gouvernement à interdire cette chanson en raison de ses paroles «sexy».

Despacito, qui signifie «très lentement» en espagnol, est une chanson très populaire depuis sa sortie en janvier. Elle est devenu mercredi la chanson la plus jouée en streaming de tous les temps.

Le jeune chanteur canadien Justin Bieber chuchote le premier vers, comme à bout de souffle, puis chante un peu plus tard en espagnol.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer