• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Prise de son: la scène rap s'éclate et c'est parti pour ACT 

Prise de son: la scène rap s'éclate et c'est parti pour ACT

Laurence Lafond-Beaulne (à droite), du duo Milk & Bone... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Laurence Lafond-Beaulne (à droite), du duo Milk & Bone

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Perdu parmi les nombreuses sorties de la semaine, les actualités musicales et les innombrables spectacles à Montréal? Notre journaliste vous sert de guide.

Passer de la parole à l'ACT

C'est parti pour le mouvement Artistes citoyens en tournée (ACT), et aux dires de son instigatrice, la chanteuse Laurence Lafond-Beaulne, les musiciens sont fort réceptifs à l'idée de «verdir» leurs tournées. «Beaucoup m'ont dit qu'ils y avaient déjà pensé sans le mettre en pratique, note la chanteuse de Milk & Bone. Là, avec ce projet, ils sont on board.» Koriass, les Soeurs Boulay et Groenland font partie du lot d'enthousiastes. Lancé le 23 mai, ACT se déploie autour d'un site web qui regroupe des renseignements et des outils destinés aux artistes pour réduire leur empreinte environnementale. La chanteuse de 26 ans dit avoir fait un examen de conscience en tournée avec Alex Nevsky, catastrophée de voir les cadavres de dizaines de bouteilles d'eau à la fin des concerts. Le guide ACT - concocté avec l'organisme Scènes écoresponsables et une étudiante en environnement - propose trois niveaux d'engagement. Les recommandations vont de l'utilisation de gobelets réutilisables à la location de voitures électriques. «L'idée n'est pas de forcer les gens, mais de les encourager», résume Laurence Lafond-Beaulne.

Des EP qui promettent: La scène rap s'éclate

Les collectifs rap s'éclatent plus que jamais. S'éclatent dans le sens qu'ils se morcellent, et à la lumière des résultats, on a envie de dire que c'est tant mieux. Deux EP parus récemment, ceux de Yes McCan (Dead Obies) et de LOUD (Loud Lary Ajust), s'ajoutent à d'autres aventures solos dont il a déjà été question dans cette section, parmi lesquels Jacques Jacobus (Radio Radio) et Lary Kidd. Sans oublier Joe Rocca, autre Dead Obies qui annonce les prémices d'un premier album. Sur P.S. Merci pour le love, Yes McCan retombe sur ses pieds avec des constats ultralucides d'après-buzz. À écouter, notamment: la jouissive F.P.T.N, relecture du succès suranné de CDX Fais pas ton niaiseux. Mais la vraie surprise se trouve du côté de LOUD, fraction la plus réservée de feu LLA, qui convainc en 15 minutes sur le sincère et touchant mini-album New Phone. Deux exemples où la verve et le verbe font équipe... même en solo.

On a écouté: Un bras de distance avec le soleil, de Catherine Leduc

Dans un tout autre registre, Catherine Leduc a elle aussi fait le choix, en 2014, de poursuivre sa route au singulier. La voix féminine du défunt duo Tricot Machine précise son territoire musical avec un deuxième album, Un bras de distance avec le soleil, réalisé avec son complice de vie - et de mélodie - Mathieu Beaumont. Dès la pièce d'ouverture, Good Eye, le ton est donné: sa prose célèbre l'ordinaire et se dépose sur des arrangements planants, avec le juste dosage de synthé organique made in the seventies. Un voyage sonore dans le temps et l'espace notamment supervisé par Julien Mineau (Malajube). Curieux - et dommage - de ne pas voir le nom de Catherine Leduc apparaître dans la programmation des FrancoFolies.

Festival: Un FME miniature à l'île d'Orléans

«Pour supporter le difficile et l'inutile y'a le tour de l'île», chantait Félix Leclerc. Et la musique, a-t-on envie d'ajouter. Belle initiative donc d'exporter, le temps d'un samedi, le Festival de musique émergente dans l'île d'Orléans et ses «quarante-deux milles de choses tranquilles». Le festival abitibien, qui fête son 15e anniversaire, plantera son décor sur le superbe domaine de la maison Cassis Monna & Filles, liquoriste installé en bordure du fleuve Saint-Laurent depuis un quart de siècle. Le 17 juin, Patrick Watson, Louis-Jean Cormier, les Hay Babies, Aliocha, Julien Sagot et Jesse Mac Cormack y poseront tour à tour leur guitare. Le nouveau microfestival, baptisé ROYAL en référence au chemin qui ceinture l'île, proposera en outre un forfait permettant de jumeler l'accès aux concerts à une expérience gastronomique.

Sorties d'albums québécois

Le bruit du temps, Julien Pilon, 30 mai

Eleven Songs, Aliocha, 2 juin

Contrôle, Lary Kidd, 2 juin

Les autres, Lenni-Kim, 2 juin

Dysphorie, Roxane Bruneau, 2 juin

Détours sans fin, Les Chiens de Ruelles, 6 juin

Mon livre vert, Guylaine Tanguay, 9 juin

Quelques concerts en juin*

Daniel Boucher, le 31 mai au Café Campus

Foreign Diplomats, le 1er juin au Café Campus

Timber Timbre, le 2 juin à L'Olympia

Tool, le 2 juin au Centre Bell

Franz Ferdinand, le 3 juin au Métropolis

LP, le 3 juin au Théâtre Corona

Julien Clerc, le 5 juin à la Maison symphonique

Banks, le 5 juin au Métropolis

Red Hot Chili Peppers, le 20 juin au Centre Bell

Tears for Fears, le 22 juin à la Place des Arts

Omar Souleyman, le 23 juin au Club Soda

* Excepté les FrancoFolies et le Festival international de jazz




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer