• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > La foule entonne une chanson d'Oasis à Manchester 

La foule entonne une chanson d'Oasis à Manchester

«Ne rumine pas ta colère». La chanson d'Oasis, groupe légendaire de Manchester,... (CAPTURE D'ÉCRAN)

Agrandir

CAPTURE D'ÉCRAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Manchester

«Ne rumine pas ta colère». La chanson d'Oasis, groupe légendaire de Manchester, a pris une dimension poignante jeudi quand la foule rassemblée au coeur de la ville endeuillée, l'a entonnée pour mettre à distance les terroristes.

Sur la place St. Ann recouverte de fleurs, des centaines de Mancuniens s'étaient retrouvés en fin de matinée pour partager une minute de silence trois jours après l'attentat qui a tué 22 des leurs, dont plusieurs enfants, et blessé 75 autres dans une immense salle de concert de la ville.

> Écoutez la performance

Les cloches de l'église sur la place ont annoncé ce moment de recueillement, imposant un silence lourd rompu par des applaudissements. Puis les paroles de Don't Look Back in Anger (Ne rumine pas ta colère) ont jailli de la foule comme un message spontané contre l'horreur.

Une femme agrippée à un bouquet de fleurs a entamé seule le refrain. D'autres ont rapidement encouragé la foule à chanter fort, à monter le son, pour faire entendre leur message aux terroristes.

«Alors Sally peut attendre. Elle sait qu'il est trop tard alors qu'on continue de marcher. Son âme est en train de glisser. Mais ne rumine pas ta colère, je t'ai entendu dire....», dit le refrain.

Un homme a crié «On t'aime Manchester!», mettant fin à cet intermède, suivi de nouveaux applaudissements nourris de participants au visage éprouvé, tremblants d'émotion.

La place St. Ann est devenue le lieu de ralliement de la ville endeuillée, au lendemain de l'attentat. Le concert de la pop star américaine Ariana Grande avait attiré beaucoup de jeunes gens et d'enfants, qui comptent en nombre parmi les victimes.

Nounours et ballons sous forme de coeur s'amassent pour leur rendre hommage. Des bougies et des messages tendres, tristes, ou appelant à rester unis dans l'épreuve.

«Manchester plus forte que la haine», «Manchester refuse d'avoir peur», «La ville debout et unie», affichent ces messages.

«C'est un deuil pour chacun d'entre nous. C'est comme si nos propres familles venaient de disparaître. C'est tellement, mais tellement triste», dit à l'AFP Carmel McLaughlan, 69 ans, qui se tient juste à côté de milliers de fleurs.

«Le chagrin recouvre tout la ville en ce moment. Tout cela reste difficile à croire», ajoute-t-elle.

Mardi, des milliers de Mancuniens s'étaient retrouvés pour une veillée sur Albert Square. Un instant de silence avait été interrompu aux cris de «Manchester! Manchester!»

Jeudi matin, une minute de silence a été respectée dans tout le pays. Quelques 300 personnes se sont notamment rassemblées à Trafalgar Square, au coeur de Londres.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer