Mario Pelchat: d'un univers à l'autre

Mario Pelchat (au centre) a enregistré l'album Agnus... (Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Mario Pelchat (au centre) a enregistré l'album Agnus Dei avec des hommes d'Église. « Ça envoie un message clair. Ce n'était pas facile de trouver des prêtres qui chantent, mais j'y suis arrivé grâce à Facebook », affirme le chanteur.

Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Rodgers

Collaboration spéciale

La Presse

Avec Agnus Dei, Mario Pelchat s'est lancé dans un projet artistique comme on en voit peu en 2017 : un album inspiré par la foi et la volonté de contribuer à une bonne cause, en compagnie d'un choeur formé d'hommes d'Église, réunis pour l'occasion.

Des titres comme Gethsémani, Amazing Grace, Panis Angelicus et Pie  Jesu ne laissent planer aucun doute, c'est bien d'un album chrétien qu'on parle. On y retrouve 13 chansons.

« Je voulais que Jésus-Christ soit au centre de cet album, dit Mario Pelchat. C'est lui, la pierre angulaire du christianisme, et moi, je suis croyant. Je voulais qu'il soit au centre de chaque chanson. Par exemple, avec Allez sur les places, c'est comme si c'était Jésus qui parlait. Comme on approche de Pâques, c'est aussi très pertinent. »

Quand il était petit, Mario Pelchat chantait dans la chorale de son église, à Dolbeau. Un jour, le célèbre chanteur chrétien John Littleton a donné un spectacle dans son coin de pays. Après le concert, le père du petit Mario l'avait amené dans les coulisses pour rencontrer celui dont bien des chansons ont fait partie de la trame musicale des églises du Québec dans les années 70. Les plus de 45 ans reconnaîtront certainement Allez sur les places, que l'on faisait généralement jouer à la sortie de la messe.

Aider les églises

C'était une autre époque. Aujourd'hui, faute de croyants et de fonds suffisants à leur entretien, bien des églises du Québec sont désacralisées, vendues, démolies ou transformées en condos.

« Comme d'autres artistes, j'ai été souvent appelé à chanter dans des églises pour aider les fabriques. On sait que les églises du Québec ont besoin d'entretien et de chauffage. On voit souvent des gros thermomètres de carton où l'on affiche un objectif de dons à atteindre. Depuis que je suis petit que je vois ça. Chaque fois que j'ai donné des spectacles dans des églises, j'ai inséré une ou deux chansons de John Littleton. La réaction des gens a été extrêmement positive. »

« [Les gens] me disaient que je devrais faire un album comme ça, mais quand j'étais plus jeune, je me souciais un peu des qu'en-dira-t-on. En vieillissant, on assume plus qui on est. »

À Limoilou, l'église Saint-François-d'Assise, construite sur un mauvais terrain, est fermée depuis 2012 et vouée à s'effondrer ou à être démolie. Entre les murs de l'église, vidée de son contenu, il ne reste plus qu'un orgue Casavant de 2736 tuyaux, qui sera démonté, réparé et installé à la cathédrale de Baie-Comeau, ce qui représente des milliers d'heures de travail, selon Jacquelin Rochette, directeur artistique chez Casavant. Les profits de l'album serviront donc à donner une deuxième vie à cet orgue.

Un message clair

« Je tenais à faire l'album avec des prêtres, dit Mario Pelchat. Ça envoie un message clair. Ce n'était pas facile de trouver des prêtres qui chantent, mais j'y suis arrivé grâce à Facebook. L'abbé Julien Guillot, de Québec, m'a répondu. Je lui ai dit que je voulais que l'album contribue à une cause pour l'Église, sans savoir quoi exactement, au début. Il a accepté de m'aider si les recettes de l'album permettaient d'aider le déménagement de l'orgue de Saint-François-d'Assise, un projet dans lequel il s'était déjà engagé. »

C'est ainsi que l'abbé Guillot a aidé Mario Pelchat à trouver ses recrues : quatre prêtres, trois séminaristes et même un évêque, monseigneur Louis Corriveau. La jeune Sophia-Rose Boulanger, 16 ans, qui a été candidate à l'émission La voix, participe à la chanson-titre, Agnus Dei. Le Grand Choeur de Montréal est aussi présent pour quelques chansons. L'album, réalisé par Christian Turcotte, a été enregistré au studio Piccolo, à Montréal.

Agnus Dei devrait tenir Mario Pelchat occupé pendant plusieurs mois.

« Il est question de faire une tournée de spectacles avec l'album, dit-il. Nous avons déjà énormément de demandes, notamment dans des églises. J'ai encore des demandes pour mon spectacle de chansons de Gilbert Bécaud, alors on fera sans doute les deux en parallèle. J'aime ça, chanter ! Que ce soit mes propres chansons, des chansons de Bécaud ou des chansons religieuses, je passe d'un univers à l'autre sans problème. »

Agnus Dei

Mario Pelchat et les prêtres

Mp3 Disques




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer