Pluie d'hommages pour George Michael

Des fans ont déposé lundi des fleurs, bougies... (PHOTO DANIEL LEAL-OLIVAS, AFP)

Agrandir

Des fans ont déposé lundi des fleurs, bougies et messages devant la résidence londonienne de George Michael.

PHOTO DANIEL LEAL-OLIVAS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Remi BANET
Agence France-Presse
LONDRES

« RIP George » : devant sa résidence londonienne ou sur les réseaux sociaux, les hommages affluaient lundi après le décès du chanteur britannique George Michael, interprète des tubes planétaires Careless Whisper et Last Christmas.

De nombreuses gerbes de fleurs ont été laissées... (PHOTO EDDIE KEOGH, REUTERS) - image 1.0

Agrandir

De nombreuses gerbes de fleurs ont été laissées devant la porte de la maison de George Michael, à Goring.

PHOTO EDDIE KEOGH, REUTERS

L'artiste, tourmenté par la drogue et une vie sentimentale compliquée, est mort à 53 ans de causes inconnues dimanche dans sa résidence de Goring, dans le sud de l'Angleterre.

« C'est avec grande tristesse que nous confirmons que notre fils, frère et ami George est mort en paix à son domicile à Noël », a annoncé dimanche soir l'agent du chanteur dans un communiqué, sans plus de détails.

Selon le magazine Billboard citant son manager Michael Lippman, le chanteur a été retrouvé « dans son lit » victime d'une crise cardiaque. La police, qui ne considère pas sa mort comme suspecte, a néanmoins annoncé qu'il y aurait une autopsie.

En silence, des dizaines de fans ont déposé lundi des fleurs, bougies et messages devant la résidence londonienne de celui qui après avoir été l'idole des adolescents des années 80 avec le groupe Wham ! était devenu ensuite superstar mondiale en solo.

« Ce n'était pas seulement un chanteur, c'était un artiste, un incroyable compositeur », confiait Mags Sorrell, 60 ans, devant la bâtisse en briques aux rideaux tirés. « J'ai commencé à l'écouter à six ans dans la chambre de mon grand frère », racontait Leandros Kalisperas, cheveux rasés, une larme coulant sur sa joue gauche.

Les hommages ont aussi afflué sur les réseaux sociaux : « Je suis profondément choqué. J'ai perdu un ami cher - le plus gentil et généreux, et un brillant artiste », a réagi le chanteur britannique Elton John sur Instagram, sous une photo de lui et de George Michael.

« Adieu mon ami ! Un autre grand artiste nous quitte. Est-ce que 2016 peut aller se faire foutre MAINTENANT ? » s'est emportée Madonna sur Instagram.

Gloire et déboires

La mort de George Michael intervient à l'issue une année marquée par la disparition de nombreux artistes.

« Tous ceux qui étaient importants pour moi m'ont été arraché cette année », se lamentait à Londres Karen Walkden, 52 ans, citant notamment David Bowie, décédé en janvier. D'autres fans évoquaient Prince, mort fin avril, ou le guitariste britannique de Status Quo, Rick Parfitt, décédé dimanche.

De son vrai nom Georgios Kyriacos Panayiotou, ce fils d'un grec chypriote et d'une anglaise avait survécu de peu à une pneumonie fin 2011. « Cela a été littéralement le pire mois de ma vie, mais j'ai une chance [...] vraiment incroyable, d'être ici », avait-il confié.

En retrait ces dernières années, George Michael préparait un album et un documentaire autobiographique.

La popularité du chanteur avait décliné dans les années 90, mais il était revenu au sommet en 2004 avec l'album Patience, première place des ventes au Royaume-Uni.

Le chanteur de Faith avait connu divers déboires liés à la drogue (cannabis et crack) et l'alcool. Il avait passé quatre semaines en prison en 2010 après avoir embouti avec sa Range Rover un magasin du nord de Londres, sous l'emprise du cannabis et de médicaments.

Trois ans plus tôt, il avait été retrouvé évanoui dans sa Mercedes et avait admis avoir consommé de la drogue.

Les organismes de charité saluent ses contributions

Plusieurs organismes de charité ont également salué la discrète générosité de George Michael à l'égard de plusieurs causes.

Un tout autre portrait de la vedette a refait surface, lundi, alors que plusieurs organismes caritatifs se sont manifestés pour remercier le chanteur qui a versé des contributions considérables à travers le temps.

Michael appuyait notamment le Terrence Higgins Trust, qui aide les gens aux prises avec le SIDA, le Macmillan Cancer Support, ainsi que Childline, organisme qui permet aux jeunes de recevoir des conseils au téléphone en toute confidentialité.

La fondatrice de Childline, Esther Rantzen a affirmé que le chanteur avait notamment donné les redevances liées à son grand succès Jesus To A Child.

Mme Rantsen a précisé que Michael avait versé l'équivalent de plusieurs millions de dollars, mais il ne voulait pas que cela se sache à l'extérieur de l'organisme.

Jane Barron, de la Terrence Higgins Trust, a indiqué que George Michael avait aussi versé les redevances de la chanson Don't Let the Sun Go Down On Me, qu'il avait chantée en duo avec Elton John en 1991.

George Michael avait parlé publiquement de sa peine d'avoir perdu un proche des suites du SIDA, mais ses dons à cet organisme étaient demeurés privés.

- Avec Associated Press




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le chanteur George Michael s'est éteint

    Musique

    Le chanteur George Michael s'est éteint

    Artiste tourmenté par la drogue et une vie sentimentale compliquée, le chanteur britannique George Michael, interprète des tubes Faith et... »

  • George Michael a défendu les droits des gais

    Musique

    George Michael a défendu les droits des gais

    George Michael avait longtemps gardé son homosexualité secrète, mais fort de son coming out à la fin des années 90, le chanteur britannique... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer