• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Depeche Mode et Pearl Jam entreront au temple du rock 

Depeche Mode et Pearl Jam entreront au temple du rock

Pearl Jam... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Pearl Jam

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Shaun Tandon
Agence France-Presse
New York

Tupac Shakur, rappeur de légende, les rockeurs grunge de Pearl Jam, mais aussi les survivants de la New Wave Depeche Mode et l'incarnation de la chanson engagée Joan Baez ont été nommés mardi parmi les prétendants à entrer au temple du rock en 2017.

Parmi les 19 pressentis, seuls le rappeur mort sous les balles et Pearl Jam étaient éligibles seulement depuis cette année.

Le Rock and Roll Hall of Fame, qui annoncera les heureux élus en décembre, est ouvert aux artistes ayant sorti leur premier single ou album il y a au moins 25 ans.

Tupac Shakur est considéré comme l'un des plus grands artistes hip-hop avec un style inimitable. Sa mort brutale, au coin d'une rue de Las Vegas en 1996, a encore ajouté à son aura et lui assure une place à part dans le coeur des amateurs de rap du monde entier.

Pearl Jam, eux, restent bien vivants et actifs avec une cohorte de fans très loyaux, après avoir conquis les foules dans les années 1990 avec un message souvent engagé et plutôt à gauche.

Nirvana, les rivaux de Seattle qui avaient un son et un message plus colérique, sont entrés au temple du rock dès 2014, la première année où ils étaient éligibles.

Janet Jackson, star de plein droit et soeur du roi de la pop Michael Jackson, est nommée pour la deuxième année consécutive.

On retrouve aussi Chaka Khan, la reine du funk, The Cars, eux aussi des pionniers de la New Wave et des synthés et Chic, les titans de la disco, mais qui malgré 11 nominations n'ont jusqu'à présent jamais réussi à entrer au Hall of Fame.

Melting rock

Cette année est aussi la toute première fois que Bad Brains, Depeche Mode, Electric Light Orchestra, Jane's Addiction, Joan Baez, Journey et Steppenwolf sont sur la liste des nominés, alors qu'ils étaient déjà éligibles avant.

Depeche Mode, l'un des groupes les plus emblématiques de la New Wave, a su faire la jonction entre l'underground et le grand public. Martin Gore - clavier et principal auteur des chansons - a résumé d'une saillie le succès phénoménal de son groupe. Depeche Mode «a aidé à rendre la musique électronique acceptable», a-t-il confié à l'AFP la semaine dernière à l'occasion de la sortie d'un nouvel album.

Joan Baez est certainement l'une des voix les plus reconnaissables et respectées de la musique folk et de la contre-culture des années 1960.

Ses hymnes à la non-violence sont aux antipodes d'un autre groupe nommé mardi: Jane's Addiction. Tueurs en série et déviances sexuelles, les rockeurs alternatifs de Los Angeles affichaient une attirance pour des sujets plus noirs.

Hardcore

Bad Brains fait partie des prétendants les plus originaux de la liste des nommés. S'il était accepté, le groupe de Washington serait la première incarnation de la scène hardcore - née aux Etats-Unis dans les années 1980 et dont la capitale américaine était l'une des scènes fondatrices - à entrer dans le temple du rock.

Steppenwolf restera surtout dans les annales pour son Born to Be Wild, qui a donné naissance au terme «heavy metal».

Electric Light Orchestra est le plus expérimental de tous les nouveaux arrivants, pour avoir incorporé des structures symphoniques dans ses compositions ainsi que des thèmes de science-fiction.

Le Hall of Fame va sonder 800 experts musicaux pour départager les musiciens nommés mardi et le public aura également sa voix. Les fans peuvent voter en ligne jusqu'au 5 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer