• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Les White Stripes se retrouvent... pour dénoncer Trump 

Les White Stripes se retrouvent... pour dénoncer Trump

Meg et Jack White du groupe des White... (Archives La Presse, Martin Tremblay)

Agrandir

Meg et Jack White du groupe des White Stripes

Archives La Presse, Martin Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
NEW YORK

Les musiciens des White Stripes, rarement vus ensemble depuis la séparation du groupe en 2011, se sont retrouvés mardi pour dénoncer dans un communiqué commun une vidéo de Donald Trump utilisant une de leurs chansons en bande-son.

L'ancien couple de rockeurs  - le guitariste Jack White et la spécialiste de la batterie Meg White - a apporté une ferme mise au point concernant une vidéo présentant le candidat républicain à la Maison-Blanche, au son de leur titre Seven Nation Army.

«Les White Stripes voudraient affirmer sans équivoque qu'ils n'ont rien à voir de près ou de loin avec cette vidéo. Ils sont dégoûtés par cette association et par l'utilisation illégale de leur chanson», ont-ils indiqué dans un rare communiqué commun.

La vidéo, qui semble davantage être l'oeuvre d'un militant pro-Trump que de son équipe de campagne elle-même, s'ouvre avec des images de pauvreté aux États-Unis et de réfugiés à l'étranger, avant que M. Trump n'arrive triomphant, descendant de son avion privé.

Les White Stripes ont connu un vif succès à partir de la fin des années 1990. Les deux musiciens parlaient rarement de leur relation et affirmaient être frère et soeur... jusqu'à ce que des journalistes fouineurs ne découvrent qu'ils avaient en fait brièvement été mariés avant de divorcer aux débuts du groupe.

Après la séparation du groupe, Jack White a poursuivi une carrière solo. Meg White apparaît rarement en public.

Donald Trump a déclenché les protestations de nombreux artistes en utilisant leur musique dans ses rassemblements sans leur accord, dont les Rolling Stones, Adele, R.E.M., Neil Young ou les héritiers de l'ancien Beatles George Harrison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer